Savoir gérer ses émotions et sentiments.

L ‘émotion cette chose étrange qui peut nous surprendre à n’importe quel moment.

En regardant un film, une série, en lisant un livre, en écoutant une chanson, sans qu’on puisse vraiment la contrôler.

Par contre quand il s’agit de se laisser aller, de s’ouvrir aux gens, on est dans le parfait contrôle, trop parfois ( du moins en ce qui me concerne), impossible de filtrer quoi que se soit surtout mes peines, trop pudique.

La fille solide, sûre d’elle même, prête à faire face à toute les situations, celle à qui on demande juste par politesse « comment tu vas?  » sans vraiment attendre de réponse, parce que je vais forcément bien.

Alors quand je vois qu’aujourd’hui je verse ma petite larme devant la télé, je me demande, pourquoi je n’en suis pas capable dans d’autres circonstances.
Sensibilité exacerbée quand je regarde un dessin animé, oui je pleure encore devant Bambi et je l’assume.

Briser cette image aux yeux de ceux qui ne me connaissent pas réellement et qui croient que tout est facile pour moi.

J’aimerais crier JE SUIS COMME TOUT LE MONDE!

Facebook et mon blog : EDD#9

Virginie, j’aime ton rendez-vous, l’envers du décor . Et je choisis après réflexion Facebook. Mais avant petit rappel sur l’envers du décor. Il nous permet de parler de nos ressources, les à côtés, parce que tenir un blog c’est bien au delà d’écrire un article. Si vous voulez plus de renseignement ça se passe ici

Inspiration pinterest #2 :la vie de bohème.

 #LesInspirationsPinterest. Cette fois Rose capsule nous propose le thème La vie de bohème. Mes premiers reflex sont de penser à la chanson de Bizet : l’amour est un oiseau rebelle. Plus connu dans Carmen. Ou encore à la bohème de Charles Aznavour. Mais j’aborderais le sujet de l’amour bohème avec le dernier moodboard. La bohème

Internet: juge et bourreau ?

Très chers amis, ça faisait un moment que je pense aux sujets internet, notamment les infos qu’on peut y trouver. J’ai déjà parlé des réseaux sociaux mais c’était de manière plus personnelle et générale. Internet se fait juge et bourreau. Plutôt les personnes qui se cachent derrière leur écran pour y déverser toutes leurs frustrations.