Hellocoton la fin est arrivée.

Alors que je suis en vacances, j’apprends l’annonce par notre groupe messenger de blogueuses qu’hellocoton va fermer.

 

la fin d'hellocoton

 

Tremblement de terre dans la blogosphère. Qu’allons nous devenir ?

N’est-ce pas une fin qui était plus ou moins prévisible ? Êtes vous réellement surpris par cette annonce ?

Je ne suis pas la seule à m’être posée la question 

Hellocoton n’était plus ce qu’il était.

Combien de fois, j’ai lu cette phrase. Les filles se plaignaient que c’était tout le temps les mêmes qui faisaient la une que ça ne tournait plus.

Que les vues provenant de cette source s’essoufflaient.

Et pourtant Hellocoton est la plate-forme que toutes  blogueuses  devaient connaître.

Tu as un blog, le premier reflex devait être évidemment d’aller t’y inscrire. Bien sûr chose que je n’avais pas faite.

Je vous le disais, je n’étais pas prête à être une blogueuse. Et j’étais loin d’être la seule. Surtout pour les bébés blogueuses. Elles n’en avait jamais entendu parler. Et d’autres ne s’y retrouvaient pas.

N’était-ce pas encore un signe annonciateur de cette fin ?

Hellocoton ou le Graal.

Qui n’a pas rêvé un jour de devenir la reine de cette plate-forme?

Faire la une, c’était comme avoir un oscar.

 

faire la une d'hellocoton c'est comme recevoir un oscar

Ce moment où vous vous sentez pousser des ailes.

Et à défaut de passer à la télé, il y a les réseaux sociaux pour annoncer la nouvelle.

J’ai été à l’honneur deux fois une par an. Contrairement à certaines qui étaient réellement des vedettes, c’est plutôt pas mal pour moi.

 

 

C’était avant tout un annuaire.

Un moyen simple de retrouver ses blogueuses favoris. D’être mise au courant de la parution d’un nouvel article.

De faire aussi des découvertes. Hellocoton faisait parti de cette blogosphère où la jalousie entre blogueuse était encore peu présente.

Je ne dirais pas que c’était le monde des bisounours, mais il y avait plus de bienveillance.

Et pourtant, il y a encore aujourd’hui de la place pour tout le monde.

Hellocoton une fin annoncée.

Je vous le disais plus haut, mais pourquoi ?

Toujours les mêmes qui font la une. Et cette réflexion ne date pas d’hier . Myrtille se posait déjà la question en 2016.

Cela pourrait très bien être simplement parce qu’elles sont douées. Oui mais un article sans fond, ça passe, deux, trois ça commence à faire beaucoup.

On sentait une certaine lassitude, un manque d’envie.

Tout comme un girls band, un membre quitte le groupe et celui-ci n’arrive pas à s’en sortir.

Serait-ce qui s’est passé ici avec le départ d’Annouchka ?

Est-ce vraiment ça qui a tout changé, je ne saurais le dire.

Les choses évoluent, et le monde de la blogosphère aussi, d’ailleurs très rapidement.

Un sujet est à la mode un temps, et puis un autre. Mais ce qui ne change pas, le fait que tout le monde en parle. C’est Noël, on ne parle pas d’autre chose. Le développement personnel, le slow life, pareil.

Est-ce ce manque de nouveauté, d’audace qui a lassé les filles, tout comme ça a pu me lasser aussi ?

Qu’allons nous devenir maintenant sans hellocoton ?

Les groupes Facebook n’étant plus ce qu’ils étaient. Eux aussi ayant perdu de leur verve. Cela va t-il les relancer ?

Inspilla arrivera t-elle à prendre la place de ce mastodonte ? Ou nous sommes nous déjà habitué à vivre sans ?

Affaire à suivre.

 

la fermeture d'hellocoton est-elle si surprenante ?

commentaires