Aller au contenu
logo ma vie mes humeurs
detox digitale non voulu et pourtant j'ai retrouvée de bonnes habitudes

Ma detox digitale le challenge

Detox digitale, c’est l’un des thèmes de la blogo qui déchire

Je dois vous dire qu’au début, j’étais peu inspiré par ce thème, non pas que je sois accro aux réseaux, mais j’ai une relation particulière avec mon téléphone.

instagram indétronable

Donc pourquoi je vous en parle, parce qu’il y a quelques semaines, il est tombé en panne. 

Et je me suis retrouvée avec un téléphone de dépannage, non pas un smartphone, non un vrai portable des années 90, sans même le jeu du serpent, c’est pour vous dire. 

La première chose qui m’a d’abord manqué, la musique.  Et oui, je n’ai pas de lecteurs mp3, du moins j’ai arrêté d’en acheter vu qu’ils tombaient toujours en panne. Et je devais prendre le train direction Perpignan 5 h 30, aie, je remercie ma tablette pour ce dépannage. 

Hormis la musique, il y a les jeux, oui, j’aime bien me détendre en jouant aux Sims ou design home. Encore une fois, la tablette m’a sauvé. 

Mais la réelle question est comment occuper mon temps dans les transports ? Comme j’y passe très peu de temps, cette distraction me convient parfaitement. 

Les réseaux, non pas que j’y sois accro, mais avec le téléphone à porté de main, c’est tellement plus facile et tentant d’y passer du temps. 

Media youtube

Mes habitudes digitales avant cet incident.

À partir de 21 h, j’éteins l’ordinateur, une règle que je me suis fixée il y a quelques mois, pour décrocher du blog.  Règle que je ne peux appliquer uniquement en étant de matinée. Quand je commence à midi, j’ai très peu de temps pour travailler le matin. 

Mon téléphone est toujours éteint le soir ma famille ayant le numéro du fixe, je suis joignable en cas d’urgence. Le matin, ce n’est pas mon premier reflex en me réveillant. Tout comme pour l’ordinateur, je m’y tiens. 

À table en famille, il y est aussi interdit. Le but est de passer un moment convivial et non pas chacun dans son coin. Idem, quand je suis avec des amis, j’ai horreur de les voir passer leur temps sur les réseaux ou autres. 

Qu’on check ses messages de temps à autre ok, mais pendant toute une conversation, absolument pas. C’est juste une question de politesse. 

être au téléphone pendant un café

Ma detox digitale forcée

Me voilà sans smartphone, plus de musique, de réseaux, de jeux…. Alors même si dans certains cas la tablette à pu me servir de plan b, j’ai dû revoir mes habitudes à l’extérieur. 

Et bien, ce n’était pas un drame, j’ai repris la lecture dans les transports, je n’en voyais pas l’intérêt ayant un peu moins de 10 minutes de trajet. Je dois le reconnaître, c’est fort agréable, et même si ce sont 5 pages de lues. 

Marcher sans son téléphone, ne faites pas comme si ça ne vous était pas arrivé au moins une fois.  La parenthèse d’or en parlait ici. J’ai redécouvert ma ville et pourtant je fais le même trajet tous les jours. 

Regarder la télé, une série, j’ai eu l’impression d’avoir loupé des épisodes, non je n’était simplement pas concentré. Je suis partisane de l’optimisation du temps, au cas où vous ne le saviez pas encore, je vous laisse lire Optimisation du temps et organisation.

Donc en général pendant une émission un petit coup d’insta ,de pinterest canva bref rien qui ne me demande une extrême concentration. Certes, mais du coup pour le reste mon esprit est aussi à moitié présent. 

Manger sans mon téléphone , autant en famille s’est proscrit autant quand je suis seule, c’est autre chose, tout comme pour la télé un petit coup d’œil par-ci par-là.  Manger sans celui-ci n’est pas impossible bien au contraire, au boulot je papote avec des collègues, même si la non présence de certains ne me dérange point. 

La fin de Facebook, c’est probablement le réseau dont je me sers le moins, mis à part pour le groupe, et messenger, et même pour le dernier, j’ai téléchargé la version lite, ce qui veut dire plus aucun jeu type Scrabble ou autre. Il ne m’a absolument pas manqué, et je ne l’ai même pas réinstallé. En ce qui concerne les posts de groupe effectivement, je ne vis pas dans l’instant T et cela n’a pas été dérangeant du tout. 

La vie en société, fin juin j’ai été à un mariage, j’ai du ressortir l’appareil photo et là encore, j’ai parlé avec d’autres convives, rigolé, profité, parce qu’il n’y avait pas de téléphone pour me distraire. 

Dans le train surtout pour l’aller, j’ai discuté avec la gentille famille qui était dans mon carré, même aidé mamie à jouer au uno. 

bilan de cette détox

attiser la curiosité d'une blogueuse

On fait tellement plus attention aux autres, où aux détails qui nous entourent quand on n’est pas obsédé par son téléphone. 

Et les mauvaises habitudes reviennent pourtant aussi vite que j’ai pu m’en passer. Et je me trouve toujours des excuses, surtout avec la création de l’entreprise, je ne peux naturellement pas manquer un e-mail. 

Mon astuce pour tout de même décrocher, activer le mode ne pas déranger ou désactiver les notifications, ça peut paraître bête, mais si on ne l’entend pas on fini par ne plus y penser. 

Où encore le mettre dans une autre pièce. Pareil on fini par ne plus y penser. Du moins pendant un petit moment. 

Malgré tout ça, ma détox digital est quasi-totale, uniquement quand je suis en vacances. J’ai réussi à arrêter de fumer alors un jour, j’arriverais bien à me désintoxiquer. 

Combien de temps pourriez vous rester sans téléphone ?

detox digitale non voulu et pourtant j'ai retrouvée de bonnes habitudes
commentaires

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Ma detox digitale le challenge”

%d blogueurs aiment cette page :