Aller au contenu
logo ma vie mes humeurs
qu'en est -il de nos premiers articles? Rire, larmes, faut-il les retravailler ou les supprimer ?

Dans les coulisses du blog15: nos premiers articles

Premiers articles, premiers amours. 

Qu'en est-il de nos premiers articles ?

nos premiers articles

J’ai commencé à bloguer pour écrire mes états d’âme, mes anecdotes , les relations humaines. 

Ma vie au quotidien, je vous en parle dans Mon histoire, le début du blog
J’étais loin de me douter de tout le travail que c’était de tenir un blog. 

Les balises titres, j’en avais vaguement entendu parler. Je savais qu’il fallait en mettre dans les articles. Mais les hiérarchiser, c’était tout autre choses. 
Je regardais juste si ça faisait joli. Oui, oui, vous avez bien lu. 

Ça doit certainement vous faire mal de lire autant d’amateurisme. Mais le SEO et moi ça faisait 10, et c’est toujours le cas, malgré quelques progrès. Je vous en parle dans Mon blog n’est pas SEO friendly.

D’ailleurs, s’il y a des reines de Google, levez la main et n’hésitez pas à me donner votre secret. 
Je parle surtout aux blogueuses lifestyle, raciste pas du tout. 

Mais des blogs à niche selon moi ont plus de chances pour être référencé. 
Bref, revenons-en au sujet principal, nos premiers articles. 

seo important pour écrire des articles

Premiers articles de mon cœur.

Premiers articles de mon coeur

Je n’y ai probablement pas mis toute la structure et une écriture digne d’un roman. 
Mais j’y ai mis mon cœur. Toutes les émotions que j’étais capable d’avoir .

De la sincérité et c’est un point que j’ai gardé tout au long du blog, peu importe le sujet que je traite. 
Je le fais en toute transparence. 

On tâtonne au début, le ressenti est le plus important. 
On est tellement enjoué à vouloir partager ces instants de nos vies, que l’on oubli tout ce qui peut y avoir autour. 

On a tendance à écrire comme on parle. Parce que l’on veut rester proche de nos lecteurs. 
Proche oui, mais. Mais parce qu’une conversation orale se transcrit très mal à l’écrit. 

Il faut savoir garder un côté personnel sans pour autant que ce soit incompréhensible. 
Ce que j’ai malheureusement vu sur certains blogs. 
J’ai dit, il m’a dit, j’ai répondu. Vraiment, vous ne voyez pas qu’il y a un problème quelque part ? 

Tenir un blog, c’est réellement du travail, peu importe ce que certains puissent en dire.
Et sincèrement si je le savais, j’aurais certainement arrêté ou même pas commencé. 

Du moins, j’y aurais plus réfléchi. Même si je ne regrette absolument pas de m’ être lancé. 

Mais à un moment donné, selon la tournure que l’on veut donner à nos blogs, il va falloir faire des sacrifices et mettre les mains dans le cambouis. 

Quand les écrits changent.

le comportement des blogueuses a changé

Au fur et à mesure, mes écrits ont changé. Mes articles se sont étoffés, le style s’est amélioré. 

D’une part l’expérience, à force d’écrire, la confiance est arrivé. Je dirais même que c’est plus la dernière que l’expérience, j’étais enfin à l’aise avec les mots. 

Écrire n’est pas le plus difficile, une fois que l’inspiration est là, les mots défilent tout seul. Je pense que c’est un peu le cas pour nous toute, c’est surtout structurer l’article qui est plus facile maintenant. 

La mise à jour de nos premiers écrits. 

C’est là que le bas blesse ? Quand j’ai décidé de mettre mon blog à jour après avoir acheté mon nom de domaine, je me suis rendu compte du travail qu’il y avait à fournir. 

Et je me suis dit ou là, j’ai vraiment écrit ça ? Partagé entre le rire et les larmes. Une folle envie de tout supprimer tellement j’avais honte. 

Le travail de correction m’a demandé beaucoup, beaucoup de temps .

Je l’ai fait par catégorie. Je ne vous cache pas qu’effectivement certains articles ont été entièrement remaniés et d’autres ont disparus. 

J’ai lu l’article de Marlène sur le fait de supprimer des articles et le bien que cela peut faire au blog. Bien sûr, ce n’est pas une décision qui se prend à la légère. 

Si vous pensez être les seuls en relisant vos premiers articles avoir envie de pleurer ou ressentir de la honte. Rassurez-vous, vous ne l’êtes pas. 

Et je ne parle pas que de moi. C’est une réflexion que j’ai vu souvent revenir. C’est ce qui m’a poussé entre autres à écrire cet article. 

On fait tous des erreurs quand on débute et c’est tout à fait normal. 

On s’améliore avec le temps, on apprend. Le monde du blogging est fascinant quand on s’y plonge, on se rend compte qu’il y a énormément de choses à apprendre. 

Comment améliorer ses articles.

Travailler, ne pas hésiter à se documenter. 
Ne pensez pas que tenir un blog se limite à écrire. 

Certains sont doués pour l’écriture, ils n’ont pas besoin de schématiser, de se relire un million de fois. 
Mais d’autres, moi y compris on besoin de plus de rigueur. 

Quand on commence à comprendre les rouages de la blogosphère, ça devient tout de suite plus simple. 
Je ne dis pas qu’il faut tomber dans les travers des titres putes à clic. 

Ou encore des articles sur les thèmes du moment à outrance, juste pour avoir des vues. 
Mais on fini par comprendre ce qu’est la construction d’un blog dans son ensemble. 

Bien sûr tout ça ne va pas faire de vous les rois et les reines de la blogo en 1 seul clic. 
Mais avoir ce sentiment de fierté que vous y êtes parvenus, qu’il y a de l’amélioration n’a pas de prix. 

Quoi qu’on en dise, la blogosphère est en train de changer, et il est parfois difficile de trouver sa place. 
Mais si au moins dans vos écrits, vous y trouvez de la satisfaction alors vous aurez au moins gagné ça. 

Peu importe le retour. Ce qui compte est d’être avant tout fière de soi. 

Que pensez-vous de vos premiers articles ?

qu'en est -il de nos premiers articles? Rire, larmes, faut-il les retravailler ou les supprimer ?
commentaires

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

14 commentaires sur “Dans les coulisses du blog15: nos premiers articles”

%d blogueurs aiment cette page :