Game of thrones saison 8 réussie ou bâclée ?

Je ne fais pas d’articles sur les séries, mais pour Game of Thrones je me suis dit que j’allais faire une exception. 

Malgré quelques saisons en demi-teintes, elle reste pour moi The série. 
J’ai rarement autant été captivé. Et pourtant, ce n’est pas du tout mon univers à la base. 

Je vais vous parler de la saison 8.

2 ans, 2 ans à avoir attendus. 2 ans à nourrir tant d’espérance. 
Cette dernière saison devait tout casser. Et pourtant. 

plan des royaumes de game of thrones

Game of Thrones, les batailles.

Pour ceux qui pensaient que la bataille des bâtards était énorme, celles des marcheurs blancs devaient la surpasser de loin. 
Et bien, je suis mitigée. Certes, l’action en elle-même est incroyable. 
Beaucoup de fans se sont plaint du manque de lumière, expliquer pour des raisons de tournage. 

C’était un épisode basé surtout sur les sens. Si vous étiez concentré et avez arrêté 5 minutes de faire une fixation sur qui on voyait mourir ou pas. Vous auriez remarqué à quel point niveau sonore l’épisode était intéressant. C’est plus l’épilogue contrairement à certains qui m’a déçu. 

Bran stoïque, Theon dans un accès de bravoure ou de devoir tenter le tout pour le tout face au night king. Et Arya, victorieuse porte le coup final. 

Tout ça en 5 minutes. Cela m’a fait penser aux livres de Jean Christophe Grange, 800 pages incroyables pour une fin bâclée. 

Il faut rester sur ce coup de couteau qui voit enfin l’enfer s’arrêter parce que si on commence à analyser le pourquoi du comment ou toutes les incohérences, on oublie les 70 minutes précédentes. 

The Last of the Starks

Épisode de transition donc forcément, il ne fallait pas s’attendre à grand-chose. La preuve en est le gobelet Starbucks a fait plus parler que l’épisode en lui-même. C’est pour dire à quel point, il a captivé. 

Mais quand game of thrones c’est transformé en une série où le bêtisier si je puis dire est devenu plus intéressant que l’intrigue ? Et pourtant si on s’y attarde un temps soit peu. Ce qui arrive dans le suivant est annoncé. 

La folie de Dany tant craint par Varys. Cet homme certes stratège qui passe d’un camp à l’autre comme Jacques Dutronc tourne sa veste. Mais qui connaît la royauté, lui qui en a tant vu. Et ne s’était pas trompé. Impossible à la fin de l’épisode 5 de ne pas se souvenir de sa phrase «  J’espère m’être trompé « 

jon snow discussion avec Varys

The Bells

Comme dit précédemment Varys avait raison. Cet épisode n’est pour moi qu’une pure barbarie. 

Dany part totalement en vrille, vengeance ? Hérédité ? Colère enfouie de ne pas être aimé, adulé comme elle l’a été en tant que briseuse de chaînes. 
D’ailleurs, si on se souvient de ses saisons, ce n’est pas la première fois qu’elle fait preuve de cruauté. 

Dracarys n’a pas été prononcé qu’une fois au cours de cette série. 

dracarys

Sa folie, n’a-t-elle pas été amenée tout doucement quand on y pense ? 
Elle devient tout ce que n’importe quel libérateur est devenu un dictateur. 

Même Castro voulait le bien de son pays quand il a renversé Batista. 
Convaincu de faire le bien, ils ne se rendent pas compte qu’ils sont finalement tout ce contre quoi il se battait à l’origine. 
Ce qui est souligné par Tyrion dans le dernier épisode. 

 

Game of Thrones la déception des personnages. 

Il n’y a pas que les batailles qui étaient attendues, mais aussi la mort de Cersei. 

On attendait aussi de voir les personnages évolués. Avoir enfin l’ampleur qui leur est destinée depuis le début. 

Les Lannisters.

Jaime, 

On y a cru à sa rédemption et son nouveau code d’honneur. Pauvre Brien, on va dire qu’elle a au moins vu le loup et soyons honnête, le monsieur n’est pas dégueulasse. 
Mais l’amour est plus fort que tout. Et autant aller au bout de cet amour incestueux. En le faisant mourir dans les bras de sa sœur tant aimée. 

Cersei. 

Sa***** puissance 10. La nana qu’on aime détester et dont on attend la mort depuis 8 putains de saisons. Et elle a droit à une mort plutôt cool. Certes, elle se fait écraser par la salle du trône de fer qu’elle a tant convoité. Mais merde, c’est doux comparé à ce qu’elle à fait subir aux autres. 

Il n’y a que les bons qu’on décapite. Tel Ned Stark et Missandei.