écrire un blog, est une thérapie. On avance,on évolue
Les coulisses du blog.,  Lifestyle

Dans les coulisses du blog#14: écrire une thérapie

Avec ce nouvel épisode des coulisses du blog, je vais aborder un point de vu plus personnel vis-à-vis du blogging. 
Nous sommes nombreuses à trouver dans notre blog un exécutoire. 

Écrire pour guérir, pour se libérer. Une thérapie sans avoir besoin de payer.

Écrire

Au début, on part dans l’ esprit d’écrire sur ce que l’on connaît, ce qu’on maîtrise. 

Pour les blogueuses à niche, c’est plus ou moins évident. 
Parler de mode, beauté, cuisine, ne demande pas de rentrer dans l’émotionnel dans l’absolu. 
Pour les blogueuses humeurs ou lifestyle comme moi, c’est un peu différent .

Après tout, si l’on prend la définition de ces mots à la lettre, les lecteurs attendent de nous que l’on parle de nos vies. Je vous en parlais dans Pourquoi j’ai un blog lifestyle : EDD#21, donc je ne vais pas m’étendre sur le sujet. 

Donc, naturellement, à un moment donné, on parle de nos sentiments, de nos relations avec les autres. 

On participe à des défis qui nous invite à analyser ce qui a de plus profond en nous. Ce qui m’est à arrivé avec ceci un écrit#4: message personnel pour ma mère. Ou encore avec Et puis un jour, j’ai de nouveau aimé Noël. 

Il m’a fallu des années pour arriver à atteindre cette sérénité émotionnelle. À mettre le passé derrière moi. 

Mettre des mots sur les maux. Je pense qu’inconsciemment un blog sert aussi à ça. 

Nos écrits.

nos écrits en tant que blogueuse

Prenez vos premiers articles, je ne vous parle pas niveau écriture parce que vous allez certainement vous demander pourquoi ? Comment ?A quel moment j’ai écrit ça ? 

Non, lisez-les, et lisez les derniers. Et regardez l’évolution. 
En ce qui me concerne, ça n’a strictement plus rien à voir. 
Je ne me sens même plus réellement concerné par ces sujets. 

Parce que j’ai guéri en quelque sorte, que j’ai pu faire un trait sur tout ça. 
Est-ce que pour autant cela veut dire que je n’ai pas besoin d’une thérapie, je ne sais pas. 
Mais je suis fière de ce bilan. 

À contrario, je dirais à celles qui n’ont pas avancé, qui sont toujours sur la pente glissante. Dans la mélancolie, peut-être que le blog n’était pas la solution. Qu’il ne suffit pas. 

Qu’il est temps de faire une introspection et de se demander pourquoi les choses n’ont pas changés ? Que faire ? 

Attention, je ne suis pas en train de dire que j’étais dépressive ou que toutes les blogueuses le sont. 

Mais si vous êtes dans la catégorie humeur, vous avez forcément tendance à parler de ce qui vous touche. Tout comme un post insta ou Facebook. 

Le blog en tant que thérapie, mais pas uniquement.

Écrire, c’est bien, comme je l’ai dit précédemment, c’est libérateur. 
Mais ce n’est pas uniquement le seul moyen de s’en sortir. 

Comme je l’ai dit précédemment si vous voyez qu’émotionnellement vous n’avez pas avancé, il faut savoir se tourner vers une vraie thérapie.

Ou le développement personnel.
Je ne suis pas très porté sur dessus, dans le sens où je ne lis pas de livre sur le sujet. 
Disons que je ne suis pas très réceptive.

Par contre j’adhère au côté spirituel si je puis dire. 
Une adepte de Feng-shui sans pour autant en être une spécialiste, je vous en parle ici. 
Commencer le yoga m’a beaucoup aidé aussi, même si je me suis plus tournée vers le pilâtes. 
Courir quand ma jambe me laisse en paix, me fait un bien fou. 

Travailler ma respiration, arrêter les écrans à partir d’une certaine heure. Des petites choses qui misent bout à bout les unes des autres, donne un bon résultat. 

Le minimalisme et le zéro déchet entre dans ma vie tout doucement, je vous en parlerais dans notre article. 

Écrire, c’est aussi changer de direction 

changer de direction avec son blog

Quand tout ce travail est fait, on se demande et maintenant, je fais quoi ? 
Je vis un peu le contraire, j’ai commencé à parler blogging par accident si je puis dire. 

Je voulais juste vous livrer mon témoignage et c’est devenu un vrai rendez-vous. 
Parfois, je me dis, hé, tu n’as pas d’articles humeurs, merci calendrier éditorial qui me rappelle à l’ordre. 

Et puis il y a les autres, celles qui au bout d’un moment ont l’impression de tourner en rond. 
Parce que justement, la thérapie est finie et qu’elle ne savent pas quoi faire. 

Tout recommencer, garder son blog et changer doucement sa ligne éditoriale ?

 Arrêter et commencer une autre activité ? Tant de questions que j’ai vu circuler. Parfois, les mêmes questions sont dues à un ras de bol, une lassitude, de la frustration, de voir que les choses n’avancent pas. 

Un remède à tout ça, écrire par plaisir, s’il n’est plus là, faites une pause dans un premier temps. 
N’effacez pas le travail de tant d’années d’un seul coup parce que vous êtes perdus. 
Et si ce plaisir ne revient pas, écouter vous. 

Je dirais même faites le avant d’en arriver là, c’est tout à fait normal qu’on se pose des questions. 
Comme pour tout, il faut s’avoir s’écouter, ne pas se mettre de pression. 

C’est le but d’une thérapie après tout. 

Et pour vous que représente un blog ?

écrire un blog, est une thérapie. On avance,on évolue
commentaires

4 Comments

  • Neurones En Éventail

    Un blog représente tellement de choses en somme ! Parfois il est bien vivant d’autres fois moins ! Parfois logorrhéique et des fois non ! J’aurai du mal à le quitter pour ma part. Je l’ai fermé une fois et j’ai regretté car j’ai perdu énormément d’articles, de contacts aussi donc bon …. je ne recommencerai pas 😁 bises à toi

    • Yasmine

      J’ai eu envie plusieurs fois de le fermer, mais je ne suis jamais allé au bout. Et puis il fait parti de ma vie maintenant. Bon dimanche 😚

  • La Parenthèse d'Or

    Mais tu as tellement raison! Il y a peu j’ai justement fait du ménage sur le blog. Mis à jour d’articles etc… Et oui, j’ai relu mes premiers articles et oh lala. Autant il y a deux trois trucs que je ressens toujours, que je ne peux pas supprimer car ils sont importants, autant je me suis étonnés à en supprimer plusieurs. Car je n’en voyais plus l’intérêt ou je ne ressentais plus ce que j’avais écris.

    C’est rigolo comment on évolue grâce à nos blogs, car pour moi, c’est grâce à lui. C’est ma thérapeute, mon puching ball ! Et je pense que la thérapie n’est pas encore finie…. À suivre, on verra bien avec le temps 🙂

    • Yasmine

      Est-ce que la thérapie est finie je ne sais pas. Mais je découvre tous les jours des choses dont je ne me pensais pas capable. Nos premiers écrits tout une histoire 😊. Je pense aussi écrire dessus dans la continuité de cet article.

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :