Les coulisses du blog vous emmène dans l'histoire du calendrier éditorial. Comment en mettre en place, est-ce vraiment nécessaire?
Les coulisses du blog.

Dans les coulisses du blog #12: calendrier éditorial

Avant de commencer cet article,je tiens à remercier la plume d’isandre qui est ma source d’inspiration. 

Quand ont blogue il ne faut rien négliger , y compris les commentaires. Et ne pas hésiter à exposer ses doutes ou faiblesses. 
Les discussions avec certaines blogueuses m’ont souvent reboosté, et je les remercie. 

Si elle ne m’avait pas posé la question sur le calendrier éditorial, je n’aurais pas pensé à en faire un article. La question est maintenant quand le publier ? 

Et c’est là qu’arrive le sujet du calendrier éditorial.

le calendrier éditorial pour aider à l'organisation du blog

Éditorial, un mot qui revient souvent quand on est blogueuse. 

Un peu comme un coup de pression, si vous n’avez pas de niche, de ligne bien défini, de calendrier de publication vous êtes foutu. Ce n’est pas forcément mon avis. 

Alors pourquoi je décide de vous parler de ce sujet ? 

Premièrement parce que si vous n’avez pas de calendrier éditorial, ce n’est pas grave.

À ce moment-là, vous me prenez pour une folle. 

Je vous dis comment faire et en même temps que ce n’est pas grave. 
Rassurez-vous, j’ai encore toute ma tête , je vous dis juste que ce n’est pas la peine d’ajouter une pression à ce que représente le fait de bloguer. 


Je vous ai parlé de ma routine concernant mon Organisation blogging de A à Z: EDD#18. Comment je m’organise, mes notebooks et tout le tra la la, mais il est vrai que je n’ai pas parlé en profondeur de mon rythme de publication et de mes outils. 

notebook pour calendrier éditorial

Calendrier éditorial, mes astuces.

Petit rappel pour ceux qui me découvrent, j’ai un bullet journal pour le blog, j’ai essayé trello, mais je n’y arrive pas. 

  • Pour commencer, notez vos idées ainsi que les titres. 
  • N’hésitez pas à commencer plusieurs brouillons.
  •  Ne partez pas dans l’optique décrire un article et de le publier dans la minute. Vous verrez ça vous donnera beaucoup plus de liberté, et ça vous laissera souffler. 


Encore une fois, vous avez plusieurs articles commencés et non terminés, ce n’est pas un drame. Ça ne fait pas de vous quelqu’un de brouillon et de non organisé.


Voyez-vous plutôt comme un créateur, qui se laisse allez au vent de son inspiration. 

être un créateur comme karl lagerferld

Ou comme un écrivain qui écrit plusieurs chapitres d’affilés et qui cale sur la fin, ça ne l’empêche pas pour autant de terminer son livre et de le publier. 

être un blogueur ou un écrivain ?

Ensuite faite un calendrier pour chaque mois.

Si vous n’êtes pas du genre à vouloir colorier, tracer et autres, vous pouvez toujours en télécharger , mon site pour printables :

Kit à imprimer.

Et vous pourrez en trouver d’autres dans cette catégorie bullet journal et agenda.

 

Utiliser des codes couleurs

Une par catégorie. 

Cela m’a beaucoup aidé pour le calendrier de l’avent du blog. 

Je ne voulais pas que les thèmes se répètent de trop dans la même semaine. 

J’ai donné une couleur différente à chaque titre en fonction de sa catégorie, ça m’a permis ensuite de placer les sujets dans mon calendrier plus facilement. 

Mon planning

Je publie idéalement 2 fois par semaine dont 1 article sur le blogging. 

Mais le blog n’étant pas que ça, même si c’est ma rubrique phare. Et que ce thème est une source inépuisable de sujets. 
Je tiens à garder la raison pour laquelle je l’ai ouvert, vous parlez de mes humeurs, mes découvertes, mes envies. 
Même si parfois, je me ramasse, mais ça fait parti du job. 

Cette catégorie, me permet de remplir au moins 1 publication sur 3 semaines. 


Certes, je connais mes rendez-vous fixes, alors pourquoi leur donner une couleur, parce que ça saute plus aux yeux. Surtout si je dépasse les deux publications par semaine, ou si par manque d’inspiration, je suis tentée de les regrouper. 

Et parce que j’ai une mémoire de poisson rouge. 

Et surtout parce que ça m’oblige à tenir ce foutu calendrier du moins essayé. 

Noter y vos stats.

Ou un autre système, que ce soit des plus ou des étoiles, pour vous donner une tendance quant à la réaction de vos lecteurs. 

Surtout, si vous débutez, ou tentez de nouvelles expériences, ça peut être un bon support pour avoir une vue d’ensemble et faire un bilan pour ce qui plaît ou pas. 

Je vous ai dit que vous pouviez au fur et à mesure y noter vos titres d’articles, même s’ils ne sont pas achevés. Mais vous pouvez aussi en utilisant les codes couleurs, y mettre la thématique. 

 

couleurs en pour code dans calendrier éditorial

 

Semaine 1, vous parlez humeur et blogging, semaine 2, ça sera mode et beauté 

En partant sur des thématiques, cela pourra aussi vous donner des idées d’articles. 

Et si vous n’avez pas de blog spécialisé, ça vous permettra de voir si vous traitez un sujet plus qu’un autre. 

L’occasion de faire un rééquilibrage, ou voir à changer de ligne éditoriale. 

Je ne vais pas faire un long laïus sur cette dernière car hormis avec mes rdv blogging , je n’en ai pas. 

Et pourtant je ne pense pas, du moins je n’espère pas que mon blog est incompréhensible. 

La cohésion et la compréhension doivent être des choses que vous devez garder en tête. 

Pour pouvoir traiter de tous les sujets ça demande beaucoup de travail, encore plus qu’en temps normal. Des recherches, l’optimisation de vos catégories. 

Avant de vous disperser prenez le temps de vous poser et d’y réfléchir. 

Même si je pense que la ligne éditorial est importante quand on est pro ou blogueuse spécialisée, elle ne doit pas être négligé en tant qu’amateur. Sans pour autant être notre premier souci. 

Ça serait mentir de vous dire que mon blog est parfaitement organisé du début jusqu’à la fin. 
En passant du fil conducteur, à la rédaction, le partage n’est pas plus visible. 
Je pense simplement que chacun doit trouver son équilibre et son rythme de travail. 

Sans avoir à culpabiliser de ne pas être cette blogueuse qui n’a pas lu tous les articles sur le sujet et qui même si elle les a lus, ça n’a strictement rien changer. 
On est ce qu’on est. 

Avez vous un calendrier éditorial?

Les coulisses du blog vous emmène dans l'histoire du calendrier éditorial. Comment en mettre en place, est-ce vraiment nécessaire?
commentaires

13 Comments

  • Josée Cousineau

    J’utilise aussi les couleurs, et je travaille avec un calendrier papier. Etant donné que je ne le fais pas en tant que pro, j’ai tendance à ne pas être constante, sauf dans une catégorie bien spécifique que je prépare un mois à l’avance. Lorsque vous parlez de brouillon,faites-vous vos brouillons directement sur votre WordPress ou ailleurs?

    • Yasmine

      Je vois que le code couleur revient souvent. J’écris sous Word,parce que je commence toujours en général mes articles sur la tablette. Et avec one drive, je peux passer d’un support à l’autre assez facilement. Et je ne suis pas fan de l’éditeur WordPress version mobile. Mais ça peut aussi fonctionner

  • Charlène (Dis le tout haut)

    Haha ! Je compatis ! Si tu savais le nombre de listes que j’ai. Je me désespère. Il faudra 10 ans pour tout publier mouhaha ! Mais je trouve l’idée des couleurs vraiment top. Même si des fois on est tenté d’écrire en boucle sur un sujet pendant un petit moment. Bref, l’essentiel c’est de s’y retrouver et de se faire plaisir 🙂

    • Yasmine

      Les brouillons et idées je crois qu’on est toutes pareil. Et l’avantage des couleurs, c’est que je m’en sers pour les stats globales, ça me permet de voir ce qui fonctionne. Et ce que mes lecteurs demande.

  • Charlène (Dis le tout haut)

    C’est un super article Yasmine ! Je l’aime beaucoup ! Je vais le partager sur la page car je suis sûre que ça servira à d’autres ! Je me suis mise au calendrier éditorial depuis quelques temps car à l’évidence, quand on passe en mode « pro » c’est un peu compliqué de faire sans. Je fonctionne aussi par couleurs pour mieux voir la répartition de mes thématiques ! J’utilise Trello mais aussi des feuilles avec des codes couleurs. En fait j’ai besoin des deux parce que j’aime que les choses soient matérialisées. Et puis c’est bête mais Trello je peux tout rebougé alors que quand c’est écrit ça fait plein de feuilles et de ratures du coup je suis moins tentée de changer d’idées toutes les 30 secondes. Avant j’ouvrais plein de brouillons mais je ne les finissais quasi jamais du coup j’ai arrêté ça me déprime haaha ! Bref, en tout cas un très bon article ! Merci pour ton partage !

    • Yasmine

      Merci, t’es commentaires me font toujours plaisir. J’ai essayé Trello mais je n’y arrive pas. Il faudrait que je retente l’expérience, mais je suis très écrit et honnêtement accro à mes carnets. J’ai synthétisé pour l’article, mais je suis beaucoup plus compliqué. La liste d’idées et les ratures je connais. Alors en général ke commence par les couleurs et après j’adapte.

  • Isandre

    C’est un honneur d’avoir pu t’inspirer, d’autant que ton article est très intéressant. J’aime toujours autant ton idée des couleurs ! Sinon, je n’hésite pas non plus à faire des brouillons d’articles que je ne termine pas forcément, ça peut ensuite aussi me dépanner en cas de panne d’inspiration ou si j’ai besoin d’un article rapidement.

  • Élise

    Coucou,
    J’ai un calendrier sur Trello, je me sers aussi de couleurs pour mes thèmes ça me permet de mieux me repérer. Comme toi je n’ai pas une ligne hyper rigide j’aime écrire sur ce qui me plaît et m’interpelle.
    J’ai essayé de me donner une liste d’idées d’articles par mois pour ne pas me retrouver sans rien à écrire.

    • Yasmine

      La liste d’idées aide à remplir le calendrier. D’ailleurs il faudrait que j’aille y jeter un œil. J’ai certes une semaine de faite, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut que je me repose sur mes lauriers

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :