je vous parle du quotidien dans les transports en commun. Du bon comme des incivilités
Mes humeurs

Le quotidien dans les transports en commun

Métro, boulot dodo, phrase entendue un million de fois. 

Car les transports en commun font partis du quotidien.

Lieu qui peut être un calvaire, mais aussi où l’on peut sourire.
Même si c’est rare, surtout dans le métro parisien. Mais  on peut encore y avoir des bons moments.

Métro :metro parisien

Endroit où toutes les catégories sociales se croisent sans se voir.

À croire qu’il y a une tradition qui fait que l’on y est toujours pressé alors qu’il y a un toutes les deux minutes.

 Pourquoi courir ? 

D’où ma surprise cette semaine quand en pleine heure de pointe, je vois cet attroupement autour d’un musicien.

musicien dans le métro
L’espace d’un instant, le temps s’est arrêté et les Parisiens ont pris le temps d’apprécier ce qui avait autour d’eux.

Et il y a aussi des moments de douceur.

Deux enfants sont nés dans le RER en fin d’année.

 Ce n’est certes pas le lieu rêvé pour accoucher, je vous l’accorde.

Mais de l’émotion et de la tendresse dans ce lieu est rare.

Alors autant l’apprécier.

Optimiser son temps dans les transports.

On en profite pour dormir, ceux qui habitent loin grappillent quelques heures ou minutes de sommeil en plus.

Ce qui m’est arrivé quand j’habitais à plus de 30 minutes de mon lieu de travail.

Lire, écouter de la musique.

À cette époque, j’en ai dévoré des livres.

lire dans le train pour optimiser son temps

Et même écrire, j’ai une amie  qui habite à l’autre bout de paris, et j’en profite toujours pour commencer un article, voir même le terminer.

S’occuper rend le trajet moins difficile, même si ce n’est pas toujours évident. 

Car les transports en commun, c'est aussi les incivilités

Je vous ai déjà parlé des incivilités, article que vous pouvez retrouver ici.

Mais dans les transports c’est tout de même quelque chose.

J’ai toujours dit que si un jour, je me retrouvais en garde à vue, c’est parce que j’aurais tabassé quelqu’un dans le métro ou autre.

Parce qu’il y a quand même de quoi péter un plomb de temps en temps.

péter un plomb dans les transports en commun

 C’est incroyable ce qu’on peut y voir et subir.

  •  Les gens qui puent.
  • Les irrespectueux.
  •  Les frotteurs.
  •   Les dragueurs à 2 balles.
  • Ceux qui mettent leur musique à fond.
  • Ceux qui n’arrivent pas à se mettre à droite dans l’escalator pour laisser passer les autres, merde ce n’est pas compliqué.
  •  J’ai dû en menacer une de la pousser si elle ne se bougeait pas pour me laisser sortir. Oui, je sais la violence n’est pas une solution, mais bon.
  •  Ceux qui mettent 10 ans à rentrer dans le métro ( je traîne des pieds, c’est une chanson!)
  • Ceux qui racontent leur vie bien fort au téléphone .
  • Ceux qui n’ont pas encore trouvé le mode vibreur ou silencieux dans le TGV
     ( en général les rois de la sonnerie de pourrie )
  •  Ceux qui se mettent à côté de toi, alors que le train est vide.

J’ai terminé par un coup de gueule, parce que tous ces petits cons, excusez moi du terme , rendent nos trajets encore plus pénible.

Quel est votre quotidien dans les transports ?

je vous parle du quotidien dans les transports en commun. Du bon comme des incivilités
commentaires

3 Comments

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :