je vous explique pourquoi je participe à l'envers du décor.
l'envers du décor

Pourquoi je participe à l’envers du décor: EDD#16

Pour ce nouvel opus de l’envers du décor Virginie, nous propose justement de parler de ce rendez vous. Pourquoi on a décidé d’y participer. 

Petit rappel, à travers l’edd elle nous invite à parler de nos blogs. 

Vous pouvez retrouver le résumé ici

l'envers du décor blogs

Je suis tombée sur ce rendez-vous bien avant d’y participer et je trouvais le concept sympa. 

Mais débutant dans le blogging je ne voyais pas ce que je pouvais apporter aux autres. 

Quel allait être ma place parmi toutes ces blogueuses. 

Je ne me sentais pas légitime, un peu comme les non blogueuses qui n’osent pas commenter nos articles. 

Bien sûr, c’était une fausse idée. Et je m’en rends compte maintenant. 

Peu importe, je me suis rattrapée. 

Pourquoi participer à l’envers du décor ?

Tout comme pour les défis d’ago. J’ai abordé des sujets auxquels je n’aurais pas forcément pensé. 

Il m’a permis de sortir de ma zone de confort. 

Comme par exemple avec l’article sur ce que j’aime faire en hiver.

Et on ne va pas se mentir, c’est toujours pratique d’avoir un article de prévu par mois. 

Les sujets étant donné suffisamment à l’avance pour qu’on puisse s’organiser. Même s’il met arrivée d’écrire à la dernière minute. 

L’envers du décor et moi.

Cet article est le seizième. J’ai essayé au maximum de me tenir à cet engagement. 

Hormis en juillet et en septembre, je n’ai manqué aucun rendez-vous,même quand le sujet ne m’inspirait pas du tout. 

Je ne me suis pas découragée.

ne pas abandonné le challenge edd

Même si c’était un sujet que j’avais déjà traité. 

Hormis celles qui ont une niche bien spécifique, on aborde toutes à un moment où à un autre le thème du blogging.

 Et ça relève du défi d’en parler autrement. 

En même temps, c’est ce qui le rend intéressant, trouver un angle d’attaque différent. 

Et vu les thèmes en lice, pour le mois prochain ça va encore être compliqué. 

Le côté identique fait que je lis les articles des autres participants une fois le mien publié. 

Pour ne pas être influencée, ou dépitée en me disant Zut, il ressemble trop au mien. 

En temps normal, on écrit déjà plus ou moins sur les mêmes sujets avec des opinions quasi-identiques. 

Être blogueuse, c’est parfois avoir l’impression d’avoir été cloné. 

Alors j’évite autant que possible de me mettre cette pression. 

Il arrive tout de même que nous ayons un vécu et un point de vue diamétralement opposé et c’est ce qui rend ce genre de challenge intéressant. 

On peut se dire, je n’y avais pas pensé, ça peut être utile. 

Les astuces et conseils sont toujours bons à prendre. 

L’envers du décor, c’est aussi le partage

Comme je viens de le dire plus haut. 

En nous faisant entrer dans l’univers de nos blogs. 

partager des blogs dans l'edd

On fait des découvertes, qui personnellement m’ont permis d’avancer tant sur le plan technique que moral. 

Un partage également dans le sens où,avec les nouvelles règles. Virginie nous propose d’ajouter les liens des autres participants. 

Ce qui me fait penser que j’ai certainement des mises à jour à faire. 

 

Ce que m’a apporté l’envers du blog.

Croire en moi, pouvoir me dire que j’étais capable. 

Que j’ai avancé dans ma maîtrise du blogging et que je pouvais même aider. 

Et cela m’a également inspiré la rubrique dans les coulisses du blog. Ce qui m’a valu de faire la une d’hellocoton avec accepter de ne pas être lu.

Vous l’aurez compris un an après, je prend toujours autant de plaisir d’y participer. 

Que pensez-vous de ce genre de challenge ?

je vous explique pourquoi je participe à l'envers du décor.
commentaires

9 Comments

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :