Dans les coulisses du blog #9: aimer écrire.

Dans les coulisses du blog, aimer écrire.

tenir un blog, aimer écrire

Je vous ai déjà parlé  des synonymes du mot blogueuse. 

Patience et passion sont les maîtres-mots quand on s’engage dans le monde de la blogosphère. 

Ça demande énormément de temps, la préparation d’un article, le design et j’en passe, je ne vais pas refaire un débat là-dessus. Quand on est blogueuse, on doit aimer écrire, je dirais même plus. On doit avoir l’amour de l’écriture. Ça peut vous paraître exagéré. 

Mais on ne peut pas juste se dire qu’on se met devant un ordinateur, on tape 5 minutes et voilà, c’est fait. 

Ecrire c'est avoir de l'imagination

Parfois, oui, les mots arrivent très vite et on laisse courir ses doigts sur le clavier et on se sent dans un autre monde. 

Quand marjo à écrit son article sur la reconversion professionnelle, elle n’était pas dans l’optique d’un article parfait. 

Juste avoir une occasion de raconter son expérience. Elle a été très surprise quand je lui ai dit son nombre de mots. 

C’est ça quand on écrit sur quelque chose qui nous plaît. On ne s’en rend pas compte. 

Combien de fois, je me suis dit, j’ai écrit tout ça ! Sans m’en être rendue compte un instant. 

C’est aussi les défis d’écritures, chaque fois je me dis demain j’essaye et je ne l’ai toujours pas fait.

Vous pouvez essayer le rendez-vous des mots.  ou des mots, une histoire.

Écrire, c’est se sentir libre

se sentir libre d'écrire

On est celui où celle qu’on a vraiment envie d’être. 

On a aucune contrainte, ou plutôt, on ne devrait pas en avoir. 

Quand on écrit un article dans le cadre d’un partenariat, on a souvent la contrainte du nombre de mots. Donner son avis sur un produit n’est pas chose facile, surtout si ce n’est pas dans notre niche. 

J’ai fait l’expérience avec moisturge surge. J’ai adoré cette crème, d’ailleurs je l’ai même acheté. 

moisture surge de clinique

Ce partenariat à été une belle expérience, mais n’étant pas blogueuse beauté, c’était assez compliqué 

Mais écrire, c’est aussi accepter les défis.

Je sais qu’il n’est pas facile de sortir de sa zone de confort. Mais ne doutez pas de votre capacité à réussir. Si on écrit par plaisir, on est capable de tout. 

Je ne suis pas en train de dire qu’on peut devenir un journaliste ou un écrivain comme par magie. 

Uniquement, parce qu’on partage nos opinions, ou qu’on donne un avis sur tel ou tel sujet. 

Mais qu’on peut participer à un thème qui n’est pas forcément dans nos habitudes. 

Tout comme pour un atelier d’écriture. 

Écrire, c’est aller au-delà de ses limites. 

Il n’est pas évident de mettre des mots sur des maux. 

Et pourtant, j’ai lu des articles bien émouvant, qui m’ont réellement touché. 

Et je ne sais pas si l’on peut transmettre ce genre d’émotions si l’on n’aime pas écrire. 

Si on n’est pas un minimum doué avec les mots. 

Écrire, c’est transmettre

Et comme toute passion qui se transmet, on le fait parce qu’on l’aime. 

Sur un groupe, une blogueuse disait qu’elle avait envie d’ouvrir un autre blog en dehors de son activité professionnelle. 

Elle avait juste envie d’écrire sans se prendre la tête  avec le partage. Sachant que sa visibilité allait en prendre un coup. 

Mais après tout, pourquoi s’en soucier ? Si ça peut faire du bien, il ne faut pas se préoccuper de nos statistiques. Sinon bon nombre de blogs auraient déjà probablement fermé. 

Moi la première. 

Tenir un blog, c’est tellement de choses.

Des émotions, de l’expérience, du travail. Et du plaisir.

Une manière comme une autre de se délivrer.

Et pour vous c'est quoi écrire?

Aimer écrire, élément indispensable pour bloguer. En tant qu'activité chronophage, si l'on a pas cette passion,on peut vite abandonner.
commentaires