Dans les coulisses du blog #8: le CSS

Hello, je commence ce mois avec un nouvel opus des coulisses du blog.

Aujourd’hui je vous parle css.

Je tiens d’avance à m’excuser pour les pros du css, qui risquent d’ailleurs de se tirer les cheveux. 

Ceci est le comment coder pour les nuls. 

Coder, css des mots qui font mal et pourtant nécessaire si l’on veut avoir un blog optimal ou plus à notre image. 

C’est une des premières raisons qui m’a fait me tourner vers elementor . 

Je, vous en parlais ici

Guide Bloguer pour les nuls.

J’ai commencé par Blogger et autant vous dire que tout passe quasiment par le codage. 

le css nécessaire pour avoir un blog optimal
Et puis est arrivé le moment où j’ai migré vers WordPress. 

Dans un premier temps vers la version gratuite qui même si elle est plus complète que Blogger pour moi, reste limitée. 

Voir les oubliés de wordpress.

WordPress.org devait être le Saint Graal une infinité d’options débloquées. 

Accès à des thèmes plus développés, les extensions. 

Bref, naïve que je suis, je pensais avoir un blog clé en main, sans avoir à mettre les mains dans le cambouis. 

Que néni, même s’il y a tout de même plus de facilités et un bon nombre de plugin pour nous faciliter la vie. 

Il n’y a pas le choix pour le design, il faut s’attaquer au codage. 

Je vous ai déjà parlé du livre Html 5 et CSS qui est un très bon guide pour les débutants. 

html 5 et css, un bon guide pour débuter dans le codage

J’ai commencé par le CSS dans le mode apparence. 

Étape par étape. 

Je ne vais pas vous mentir, vous avez plus ou moins de possibilités. 

Mais ça ne va pas être une révolution.

Ce qu’on y change  principalement.

Les balises titres.

Vous pouvez choisir la taille de la police, sa couleur. 

Avant d’avoir mon thème actuel, je dois dire que cela m’a bien aidé. 

Les balises titres étant par défaut plus grandes que le paragraphe. 

Ça permis de rendre la lecture de mon blog plus fluide et moins agressive. 

Les images. 

 

Celles mise en avant, il est possible de régler la taille, pour qu’elle soit plus adaptée à vos articles. 

Pour l’instant en mode apparence, ce sont les deux éléments que j’ai modifié.

Les exemples, les plus simples :

  •  h1

{

font-size: 16px

}

pour la couleur vous remplacez font-size par color et le code couleur qui correspond.

  • img

{

max-whidth: 55%

}

Voici une liste de sites qui m’a bien aidé pour le mode apparence:

Passons aux choses sérieuses. 

Le mode éditeur.

mode éditeur d'un thème wordpress en css

Celui où une erreur peut vous coûter tout votre site. 

Je vous conseille dans un premier temps de faire une sauvegarde, ou de le modifier à partir d’un thème enfant. 

Je dois vous avouer que l’éditeur me fascine tout autant qu’il me fait peur.

Là on commence à parler CSS , on rentre dans la cour des grands.

Malgré mon livre magique, c’était encore du chinois pour moi et ça l’est toujours d’ailleurs.

Où trouver les bonnes lignes de codes? Un calvaire.

C’est beaucoup moins clair qu’avec Blogger.

Et tous les thèmes ont des feuilles de styles différentes.

Je sentais déjà la migraine pointer le bout de son nez.

avoir la migraine à cause du css

Mais je ne désespère pas pour autant.

Je vais d’abord commencer par des choses simples.

Certes, mais le problème reste le même. 

Je ne sais pas où regarder.

Et c’est là, comme signaler plus haut que les pros du CSS risque d’avoir une crise cardiaque.

Je décide d’utiliser la fonction inspecter la page pour m’y retrouver.