Blog, comment réussir à tout gérer? EDD#13

Nouveau rendez-vous de l’envers du décor. 

Et ce mois-ci, c’est comment gérer notre blog ?

Virginie nous propose chaque mois, un nouveau thème nous emmenant dans les coulisses de notre blog. 

Si vous ne connaissez pas le principe, je vous invite à le découvrir ici.

l'envers du décor blogs

En septembre, elle nous proposait de parler de l’évolution de notre blog. 

comment mon blog a évolué depuis ses débuts.

Ce qui a changé depuis nos débuts. 

Je n’ai pas participé au thème pour cause de vacances. 

Alors je vais faire un petit aparté avant d’aborder le sujet du mois. 

3 ans que je blogue, 1 an et demi que je me considère réellement comme une blogueuse. 

Je vous en parlais dans  je n’étais pas prête à être une blogueuse. 

Je ne compte plus le nombre d’erreurs, la mise en pages, l’utilisation des balises titres. 

Les photos que je prenais sur Google, car je n’avais jamais entendu parler des images libres de droits. 

Maintenant, unsplah m’est indispensable.

Et j’en passe. 

Au départ, mon blog était orienté humeur, je racontais mes anecdotes, ma vision des choses. 

J’utilise le mot raconté,car c’était plus une conversation qu’un article. 

Ce n’était pas illisible, mais pas non plus ce qui donnait l’envie de s’y attarder. 

Au fil du temps la catégorie blogging est arrivée. 

J’y partage mes expériences avec des mots simples. 

Guide Bloguer pour les nuls.

Et c’est celle-ci qui m’a fait décoller si je puis dire. 

J’aime parler blogging, mais parfois, j’ai un petit pincement quand je vois les articles centrés sur les relations, ou mes coups de cœur et coup de gueule passés à la trappe. 

Heureusement que je n’écris pas pour la gloire, sinon j’aurais déjà fermé mon blog depuis longtemps. 

Ma façon d’écrire à changé, et c’est probablement l’un des plus gros changements. 

Je n’écris plus pour mes copines, comme si c’était une discussion autour d’un café. 

Même si j’essaye dans mes articles humeurs de garder un côté intime, pour pas que ce soit trop impersonnel. 

Je m’applique plus, je ne publie plus une fois l’article écrit. 

La relecture est importante. En gros, je suis plus organisée et préparée. 

Et pour finir ma relation aux réseaux sociaux, même s’ils ne sont pas ma source de trafic principale. 

Ils m’ont apportés des lecteurs certes, mais surtout des abonnés, merci à vous pour votre fidélité. 

Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’on est la même personne qu’à nos débuts. 

Du moins en ce qui me concerne et j’en suis fière.

 J’ai évolué, mais je n’oublie pas que j’ai encore du travail à fournir. 

Passons au sujet du jour, comment tout gérer ? 

comment gérer son blog

On est tous différents, alors malgré les recettes magiques qu’on peut trouver sur internet, il n’est pas facile de s’y retrouver. 

Bloguer demande énormément de temps et ça peu importe le nombre de publications que vous faites par semaine. 

C’est une activité chronophage, on écrit, on corrige, on illustre, on met en page. 

Des heures de travail pour pas-grand-chose parfois. 

Avant de s’y engager, il faut bien réfléchir. 

Cette année, un grand nombre de blogueuses ont baissé les bras, on se demande encore pourquoi continuer ? 

Pourquoi y passer du temps, et mettre de côté sa vie perso, sans résultat derrière ?

Je ne suis pas maman et j’ai parfois du mal à tout concilier, alors je tiens à tirer mon chapeau à toutes celles qui le font. 

Je blogue anonymement, je vous en parlais ici.

Je dois faire preuve d’un nombre incalculable de tour de passe-passe, pour bloguer en paix. 

Étant célibataire, les gens ont tendance à penser que je m’ennuie. 

Déjà blog ou pas blog, le célibat ne veut pas forcément dire qu’on se fait chier et qu’on passe nos journées devant netflix. 

être accro à netflix

Ceci, étant dit, comme toutes blogueuses et blogueurs, j’ai une vie perso et pro. 

Et le blog, c’est d’une certaine manière ma troisième vie. 

Même si ce n’est pas toujours évident de concilier les 3, surtout que je travaille en 2 x 8. 

J’y arrive tant bien que mal, parce que j’écris sans pression. 

Oui, je ne suis pas des plus régulières. Et ce n’est pas tip-top. 

Mais je suis libre. 

Garder ce sentiment de liberté est important. 

La liberté de pouvoir profiter de sa famille et de ses amis quand on en a envie. 

Sans se dire oh mon dieu, c’est la fin du monde parce que cette semaine vous n’avez pas publié. 

omg , je n'ai pas publié

Ce n’est absolument pas grave. 

Nous ne sommes pas des supers héros. 

On pense souvent à tort que parce que l’on n’arrive pas à écrire, nos lecteurs vont nous quitter. 

Certes, un mois d’absence sans aucune explication, peut faire du tort. 

Mais vos lecteurs savent qu’il y a eu personne derrière son écran. 

Une personne somme toute banale, qui essaye de leur accorder du temps, mais parfois ne peut simplement pas. 

Je pourrais vous donner des conseils plus pro pour tout gérer : 

Le bullet journal, l’agenda familial, mettre en place une ligne éditoriale. 

Comme dit plus haut, internet regorge de ce type d’articles. Ce sont des outils qui aident. 

Mais pour moi, pour pouvoir tout concilier, il faut être en accord avec soi-même. 

Ne pas délaisser l’un au détriment de l’autre. Trouver un équilibre. 

Apprendre à se détendre, faire du sport. 

Parce-que devoir gérer 3 vie, ça peut être stressant. 

Alors souffler, décompresser, vous verrez, ça sera beaucoup plus facile après. 

Et vous comment gérez-vous, vos différentes activités ? 

 

comment je gère le blog, les réseaux, la vie perso
commentaires