Dans les coulisses du blog: accepter de ne pas être lu.

Accepter de ne pas être lu, n'est pas toujours évident. Les raisons, les solutions...

Bonjour, 

Nouvel opus des coulisses du blog. 

Accepter de ne pas être lu. 

Blogueurs et blogueuses qui me lisez, vous savez de quoi je parle. 

Nous ne sommes pas tous les rois et les reines de la blogosphère. 

Même si par chance, on a du trafic grâce à Google, ça ne veut pas pour autant dire qu’on explose nos stats. 

La seule chose que nous avons en commun, c’est qu’on est passionné par ce que l’on fait. 

Et il faut sacrément l’être pour bloguer et aussi faire preuve de patience. Je vous en parlais dans les synonymes du mot bloguesuse.

accepter de ne pas être lu

À nos débuts, à part celles et ceux qui sont ultra préparés, on fait tous des erreurs. 

Je ne vais pas vous faire un énième guide, car c’est déjà fait et la blogo regorge d’articles du genre, les erreurs à éviter avant de bloguer, ce qu’il faut savoir, etc. 

Ce qu’il faut surtout savoir, c’est être patient et accepter la déception. 

Car être connu et reconnu demande du temps, de l’investissement et du travail. 

Et c’est frustrant quand vous voyez que ce travail ne paye pas. 

On est déçu, démoralisé, parfois l’envie d’abandonner se fait sentir. 

On se demande pourquoi personne ne vient sur notre blog ? Pourquoi personne ne commente ? 

De tous les conseils que j’ai pu lire. La déception n’en fait pas partie. 

Alors pourquoi accepter de ne pas être lu ?

maviemeshumeurs-lire-un-blog

Je ne dis pas ça pour vous démoraliser, mais plus pour vous encourager. 

Je ne suis pas folle. Rassurez-vous. 

Je vous encourage à ne pas baisser les bras. Le succès n’arrive pas en un claquement doigts. 

Il faut savoir dépasser cette frustration et déception. 

À mes débuts, j’avais une abonnée et autant de commentaires. 

J’ai eu du mal à me faire une place. 

Je ne suis pas la blogueuse la plus connue, même loin de là, mais j’ai réussi à me bâtir une communauté solide. 

Parce que j’ai persévéré. 

Que j’ai pris du recul, et je me suis rendue compte que j’étais la seule responsable de cet échec. 

J’ai commencé sous blogger, même si esthétiquement parlant mon blog était joli. Il n’était pas Seo friendly, il ne l’est toujours pas plus soit dit en passant. Mais surtout, la navigation n’y était pas terrible. 

La rédaction de mes articles, je ne vous en parle même pas. Je m’en suis réellement rendu compte en travaillant mes anciens articles. 

Partager entre elle rire et les larmes, j’ai trouvé une des raisons qui faisaient que mon blog n’était pas hyper populaire.

Et par conséquent pas lu.

Non pas que mes articles étaient de mauvaises qualités, mais comme je ne maîtrisais pas les balises title. 

Ni le CSS, ça rendait la lecture assez pénible. 

Les fautes d’orthographe, peu, mais tout de même gênante. 

Ne négligez pas l’orthographe et la mise en pages. 

C’est une des premières raisons pour laquelle on quitte un blog. 

Même si votre sujet est très intéressant , on va fuir au bout de la 5ème ligne. 

Soigner la mise en page d'un blog

 

Le design compte beaucoup aussi, je suis encore à la recherche du thème idéal, c’est pour ça que je me suis tournée vers elementor. Je vous en parlais ici.

Trop d’info tue l’info. 

Le contenu, n’hésitez pas à vous appuyer sur d’autres articles pour détailler le vôtre. 

En plus, Google aime les liens externes et internes, sans en abuser pour autant. 

Évitez décrire comme si vous parliez à une amie. 

Elle m’a dit, il m’a dit…, ça peut vous paraître stupide, mais je l’ai vraiment lu. 

Une des raisons pour laquelle notre blog n’est pas lu, est qu’il n’intéresse pas tout simplement.

C’est probablement une des raisons que l’on accepte le moins et c’est compréhensible. 

Une grosse déception, un crève-cœur. 

Encore une fois, ce n’est pas une raison pour se décourager. 

Mais au contraire, se remettre en question. 

C’est l’occasion de donner une deuxième vie à votre blog. 

C’est la première année où je lis autant de blogueuse qui se pose des questions sur leur blog et la direction à prendre. 

L’article culpabilité de blogueuse. 

Est très intéressant à ce sujet.

Tenir un blog peut être épuisant et exaltant en même temps. 

C’est tout à fait normal d’avoir un coup de blues.

Le principal est de ne pas laisser la déception prendre le dessus.

Être déçu est une réaction naturelle, mais ça ne veut pas dire que tout votre travail est à jeter. 

La déception est un sentiment auquel on ne s’habitue jamais… Sinon depuis longtemps, nos espoirs seraient morts.

Gilles Abadie.
Accepter de ne pas être lu, n'est pas toujours évident. Les raisons, les solutions...
signature blog
commentaires

Commentaires

    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      On s’est rendu compte avec d’autres blogueuses. Que les noms blogueurs ne commentaient pas, va savoir pourquoi ? Une amie m’a dit parce qu’elle avait l’impression de ne pas être légitime et ne pas savoir quoi dire. Ça paraît bizarre au premier abord, mais je me suis rendue compte que j’étais pareille avant de bloguer.

  1. roijoyeux

    moi je me contente d’écrire sur des sujets qui me passionnent et le reste suit, mais il faut aller sur les autres blogs dont les sujets nous intéressent pour se faire connaitre, car les lecteurs n’arrivent pas souvent tout seul

    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      C’est sûr qu’il y a un travail à faire derrière et oui se faire connaître par d’autres Blogs en fait parti. Mais tout comme toi, j’écris sur ce qui me plaît avant tout. Sinon je ne serais pas crédible de toute façon

  2. Sifhel

    J’ai eu plusieurs expériences dans le blogging. Une période qui marchait un max autour des jeux vidéo, où il y avait une communauté. J’avais mon planning, mes tests, beaucoup d’investissement et beaucoup d’interactions avec les autres blogueurs pour inciter les gens à naviguer de blog en blog. Puis j’ai tout arrêté parce que je voulais passer à autre chose et j’ai ouvert il y a peu un blog personnel. Et là je fais justement face au fait de ne pas être lue, et je retrouve les points que je néglige un peu dans ce que tu expliques dans ton article. Je ne fais plus attention pour que mes articles répondent aux règles du seo ni en sorte qu’ils entrent dans des catégories spécifiques. Je pense que finalement, le fait d’être repartie à zéro m’a donné la possibilité d’être plus libre car je n’ai pas d’attentes précises sur les retours que m’apporteront ce petit blogounet.

    Du coup maintenant je suis plutôt contente quand une personne tombe par hasard sur mon blog ahah. La seule chose qui me manque je pense ce sont les échanges que j’avais avec les autres blogueurs de la blogosphère JV :).

    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      Il t’as quand même fallu du courage pour repartir à zéro. Les échanges c’est ce qui me donne envie de continuer quand j’ai une baisse de moral.
      Ça demande du temps de travailler tout ça, de trouver sa place. Surtout quand il y a une multitude de Blog où on raconte notre vie 😊

    1. Auteur
      de l’article
    1. Auteur
      de l’article
    2. Auteur
      de l’article
  3. Grâce Minlibé

    Les commentaires se font rares. J’ai vu le post de Flo ce matin et je me suis dit que c’est la maladie commune à bon nombre de blogueuses. C’est frustrant perso ça a réduit ma fréquence de publication maintenant je poste quand j’en ai vraiment envie. Je ne me prends plus la tête, mon blog est là pour garder une trace de mes lectures, voyages…

    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      Écrire quand on a envie est le principal. Et ça évite quelque déception. Se forcer à publier pour être régulière et ne pas avoir de retour c’est encore plus dur. Alors autant se faire plaisir.

  4. The Sexy Chemical Company

    Merci beaucoup pour ce billet ! Je me reconnais sur de nombreux points. Quand je relis mes premiers articles, je me dis qu’ils étaient loin d’être bons. La mise en page, le ton, … Mais bon, comme le dit l’adage “C’est en forgeant qu’on devient forgeron”.

    Concernant les statistiques, c’est vrai que c’est toujours difficile de se donner à fond pour rédiger un billet et de ne pas être lu. Ça fait mal, très mal. Le contenu est roi, mais dans l’idéal, je pense que 50% d’écriture et 50% de marketing permettent d’assurer un bon trafic.

    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      Merci à toi. C’est toujours bon de se sentir moins seule. Vaut mieux en rire de nos premières écrits. Je suis d’accord, un blog c’est un ensemble. Pas simplement des mots. C’est aussi une des raisons pour laquelle j’ai créé cette rubrique. Si seulement le contenu pouvait être notre seule préoccupation 😊

  5. linemourey

    Hello ! Pour moi, tenir est blog est marathon. Cela demande une sacrée énergie et de la volonté et bien évidement, de l’entrainement…Car oui ! Quand on relit nos premiers articles, quel choc ! Notre plume évolue au fil du temps, avec l’habitude, on acquiert progressivement des compétences en blogging alors nos articles bougent de semaines en semaines. Heureusement pour moi, mon mec est dans le marketing donc niveau design, code, référencement, ou autre, il m’a beaucoup aidé. 🙂
    Sinon, pour se démarquer des autres, je pense qu’il faut un contenu original et bien communiquer sur les RS. Ma difficultés perso, c’est les titres: les miens ne sont pas du tout attractifs ! Une idée pour m’aider ? XD

    A bientôt,
    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      Ah oui, effectivement l’aide pour le design est non négligeable. Ca permet de se concentrer sur le contenu. On évolue au fur et à mesure, et quand je me relis je me dis heureusement 😊. Les titres restent toujours un casse tête. C’est bizarrement ce que j’écris en dernier.
      Je pars sur une base et je le peaufine en fonction du contenu. J’aimerais avoir une baguette magique pour trouver le titre idéal. Bonne journée bises

  6. auroreinparis

    Ça fait une quinzaine d’années que je blog, j’ai eu toute sorte de blog mais effectivement, il y a pleins de règles qu’on ne connait pas en commençant, surtout que généralement, on a juste envie de s’exprimer avant d’être rémunérée. Moi ma frustration c’est de ne plus être sélectionnée en une d’Hellocoton comme avant, j’avoue que je me suis demandée pourquoi, si mes articles avaient baissé en qualité etc … Enfin, ce n’est pas si grave 🙂

    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      Tu es une ancienne. 15 ans je me demande si j’en suis capable, en même temps les années passent vite. Hellocoton, j’en ai fait la une, une fois. On est plus nombreuses, plus d’articles à sélectionner. Je pense surtout que la blogo change et on doit s’adapter. Même si ce n’est pas toujours facile. Ca ne veut pas dire pour autant que nos écrits baissent en qualité 😊. Bonne journée 😚

  7. Michèle

    Merci Yasmin pour ce billet qui boost au début de mon blog j’avais la chance d’avoir du mouvement sur le blog malgré les articles mals cousus etc .et puis la chute .Aujourd’hui suis contente de mon parcours je sais y’a encore du boulot mais j’ai reussi a créer une communauté avec le peu de visiteurs et abonnés .Blogger C’est s’armer de courage pour pouvoir se faire une place et atteindre ces objectifs

    1. Auteur
      de l’article
      Yasmine

      Ça demande beaucoup de courage effectivement. Il y a des hauts et des bas. Mais comme dans notre vie personnelle. Une fois qu’on a accepté les choses ça aide à mieux rebondir 😊

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.