4 livres policiers, 4 styles différents.

livres policiers

4 livres policiers, 4 styles différents.

Aujourd’hui, je reviens avec une chronique littéraire.

Depuis Dounia’joys bookclub ça faisait longtemps.

Je suis loin d’être une chroniqueuse littéraire contrairement à mes copines.

Elles me permettent d’agrandir ma PAL.

Revenons au sujet des livres policiers.

livres policiers

Je suis une fan de polar, principalement de thriller.

Les policiers très rarement, je préfère les romans bien noirs.

Serais-je un peu sociopathe sur les bords ?

Ces derniers jours, j’étais en mode lecture, j’ai englouti 4 livres en un mois.

Et mis à part un, je les ai quasiment lus en un voir deux jours.

Le premier passager 23 de Sebastian fitzek.

 

Je suis tombée dessus complètement par hasard. Un auteur Allemand.

Le dernier était Stefan Sweig, le joueur d’échec et parce que j’étais obligé.

Imaginez un lieu isolé.
Un lieu où disparaissent, année après année, des dizaines de personnes…
Sans laisser de traces. Un lieu rêvé pour des crimes parfaits.
Bienvenue à bord. La croisière ne fait que commencer…

Moi qui ai toujours voulu faire une croisière, j’ai forcément été attiré.

Un flic brisé, qui accepte toutes les missions, car il n’y a plus rien à perdre.

Martin Schwartz se retrouve à enquêter sur un paquebot où des années en arrière son fils et sa femme ont disparus.

Présumés morts.

Je l’ai quasiment englouti. Une histoire de disparitions mystérieuses.

Tout le monde peut être coupable.

À qui faire confiance ?

Chantage, machination, peur.

Tout y est pour faire un bon polar.

Une belle surprise à la fin, du moins ça m’a fait sourire.

Car au vu du début de l’intrigue, je n’aurais Jamais pensé à ça.

C’est le genre de livre, une fois terminé, on veut savoir s’il y a une suite.

Le personnage de Martin est attachant, c’est le genre de détective qu’on retrouverait bien dans une série.

La question est donc, il y a t-il une de suite?

Je vous laisse le découvrir.

Ma conclusion: C’est un bon policier, quelques passages un peu gros.

Mais la lecture reste tout de même agréable

Confession de Richard montanari.

 

 

Lorsqu’on est flic trop longtemps dans la même ville, toutes les rues mènent à des souvenirs que l’on préférerait oublier.
Chaque nouveau meurtre vous en rappelle un autre.
L’obsession n’est jamais loin.
Pour Kevin Byrne, inspecteur des homicides à Philadelphie, le traumatisme originel a eu lieu en 1976. Encore adolescent dans le quartier défavorisé de Devil’s Pocket, il a été impliqué de près dans un meurtre jamais résolu.
La fin de l’innocence pour Byrne.
Quarante ans plus tard, une affaire de meurtres en série le ramène à Devil’s Pocket, à ses amis d’alors, à ce passé qu’il a essayé, en vain, d’oublier.
Bientôt, le voile va se lever sur des secrets, des mensonges et une vérité qu’il aurait peut-être mieux valu ne jamais connaître.

Kévin Byrne est un inspecteur que je suis depuis un moment.

C’est donc naturellement que je me suis réjouis de cette nouvelle enquête.

Au-delà, de l’enquête, il y a une histoire très personnelle qui se cache entre les lignes.

Comment faire correctement son travail quand le passé est omniprésent?

J’en attendais peut-être trop.

J’ai eu plus de mal que les autres à le finir.

Ce n’est pas un mauvais policier, l’histoire est assez bien ficelée.

Mais je trouve qu’il y a des passages qui n’étaient pas forcément nécessaires.

En lisant ce livre, j’ai plus eu l’impression de regarder une série.

C’est à cet instant où je me demande s’il n’y a pas un moment où l’auteur devrait se séparer de son personnage favori.

J’étais une fan inconditionnelle de Patricia Cornwell et de Kay Scarpetta et à un moment donné, j’ai trouvé qu’elle s’était perdue.

Les personnages prenaient le dessus sur l’histoire.

De l’égocentrisme qui n’a rien à faire pour moi dans un livre.

En résumé, il se lit, mais il est loin d’être le policier de l’année.

Sans défense d’Harlan Coben

 

 

sans défense harlan coben

 

Windsor “Win” Horne Lockwood, ami de longue date de Myron Bolitar, appelle son ami à l’aide après plus d’un an de cavale à travers le monde : suite à un mail anonyme, il pense avoir retrouvé Patrick Moore, un adolescent de 16 ans enlevé dix ans auparavant avec Rhys Baldwin, le fils d’une de ses cousines, mais à sa rencontre dans les quartiers mal famés de Londres, il a dû tuer trois délinquants et Patrick a fui. Myron Bolitar accourt pour retrouver son ami, mettant en suspens les préparatifs de son mariage avec Terese Collins.En reprenant l’enquête, Myron et Win vont vite voir que les circonstances de l’enlèvement sont troubles et que Patrick cache une partie de la vérité.

Il y a peu de temps, j’ai lu à toute épreuve, où l’on retrouve le neveu de Myron.

Je ne savais pas qu’il y avait un spin off.

Je l’ai lu d’une traite même si je ne vais pas me précipiter pour lire les autres.

C’est la marque d’Harlan Coben, des livres qui se lisent très facilement.

Et ça a été le cas pour celui-ci.

Win étant mon personnage favori, je l’ai retrouvé avec plaisir.

Ce besoin de savoir ce qui se passe à chaque chapitre.

L’histoire est fluide, le suspens est présent. L’émotion aussi.

Je ne l’ai pas lâché, mis à part pour manger.

Un vrai plaisir de retrouver ses personnages tant attachants.

Même si j’aimerais que Myron soit un peu moins mielleux, mais on ne peut pas tout avoir.

Un très bon policier, comme tous les autres d’ailleurs.

Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez

 

franck thilliez manuscrit inachevé

Un manuscrit sans fin, une enquête sans corps, une défunte sans visage…
Aux alentours de Grenoble, un jeune a fini sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans son coffre, le corps d’une femme, les orbites vides, les mains coupées et rassemblées dans un sac. À la station-service où a été vue la voiture pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l’homme qui conduisait n’était pas le propriétaire du véhicule et encore moins le coupable.

Franck Thilliez est pour moi le maître de l’horreur chez les auteurs français.

Si vous n’avez pas lu train d’enfer pour un ange rouge, je vous invite à le faire rapidement, mais accrocher vous.

Exit Lucie et Sharko, il revient avec de nouveaux protagonistes.

Je l’ai simplement dévoré.

Avec la question tout au long du livre, qui est coupable?

J’ai élaboré des théories, et je me suis trompée sur toute la ligne.

Il est impossible de  lâcher ce livre, l’intrigue est prenante.

Les personnages sont fragiles, mais obstinés.

Quant à l’épilogue, il y a eu ce moment où je me suis dit non pas lui, il n’a pas osé. Un auteur de ce talent ne peut pas faire ça.

Et ce moment tout comme pour passager 23, vous tournez les pages, en vous disant que vous avez loupé quelque chose.

De mes 4 sélections, c’est le manuscrit inachevé que je vous conseille en premier.

Et vous quel est votre policier préféré?

livres policiers

signature blog
Facebook Comments



4 Comments

Melle Bulle 15 mai 2018 at 19 07 47 05475

J’adore les policiers et notamment harlan coben ! Merci pour ces idées de livres à découvrir d’autant que je n’ai encore jamais lu du Thilliez et j’en ai très envie 🙂

Reply
Yasmine 15 mai 2018 at 19 07 57 05575

Tu verras Thilliez c’est top, même si certains romans sont assez noir.

Reply
Andre 18 mai 2018 at 19 07 26 05265

Thilliez va se retrouver direct dans ma PAL suivi de Passager 23 qui a l’air pas mal du tout.

Reply
Yasmine 18 mai 2018 at 19 07 27 05275

Thilliez est pour moi un incontournable. Passager 23 a été une agréable surprise

Reply

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :