Aller au contenu
logo ma vie mes humeurs
Savoir au delà de la peur. De ses craintes, franchir ces barrières qui nous empêchent d'avancer.

Savoir aller au delà de la peur.

Savoir aller au delà de la peur.

À l’origine, aujourd’hui je devais écrire mon article pour l’envers du décor.

Et j’avais même commencé, et les choses de la vie, ont fait que.

La peur est arrivée sans surgir dans ma journée.

Sans surprise ? Non pas réellement, car la peur est là tapis au fond de nous au quotidien.

Et cette peur nous empêche d’avancer où nous fait nous perdre pied.

 

la peur citation

La peur de la solitude.

J’ai autour de moi, bons nombres de copines qui se sont mises en couple pour de mauvaises raisons.

Ou qui restent parce qu’elles ne veulent pas être seules.

Ce moment où vous rencontrez l’homme idéal, du moins vous le pensez.

Tellement fort que vous voyez uniquement ce que vous avez envie de voir.

Quand vous retrouvez votre ex mari, le père de vos enfants et qu’à ce moment-là un sentiment de quiétude vous envahis.

Vous regardez cette famille et vous vous dites pourquoi pas?

Et dans ce moment de faiblesse, où la peur a disparu vous vous abandonnez.

Et des mois après, un bébé arrive, le 3ème mais le père n’est pas là.

La peur avait disparu et maintenant elle réapparaît avec tous les doutes.

Ma chérie, je comprends complètement, je ne te juge pas.

Et je serais là toujours là pour toi.

Comme dirait le conte : il était une fois pas deux.

Je vous raconte, cette anecdote pour que vous puissiez comprendre aussi dur que ce là puisse être.

Que la peur ne doit pas vous mettre des œillères, inutile de vous enfoncer la tête dans le sable.

avoir des oeillères suite à la peur

Les problèmes seront toujours sur là.

La solitude s’apprivoise. Elle est angoissante, je le comprends.

Je voulais en parlais ici.

La peur du changement.

Surtout quand on a un certain âge.

Changer de vie n’est pas toujours évident, quitter son travail.

Le mal-être au travail est réel, le burn-out que tant de personnes ne prennent pas au sérieux.

Et pourtant, les douleurs physiques qui apparaissent sans raisons apparentes sont symptomatiques

L’angoisse qui survient au moment de sortir.

Tant d’indicateurs qu’on ne prend pas en compte parce que recommencer à zéro, c’est vraiment flippant et pourtant ça nous aiderait à aller tellement mieux.

Et Félicité l’a fait pour son plus grand bonheur.

La peur de souffrir autant émotionnellement que physiquement.

 

peur de souffir

Ces problèmes du passé dont on n’arrive pas à se détacher.

Qui sont accrochés à notre jambe comme un boulet.

On a peur de l’enlever, parce qu’on ne sait pas ce qui pourrait arriver.

À ça, je dis, et alors ? Est ce qu’on va se laisser pourrir toute notre vie sur des choses qu’on ne peut plus changer ?

Mettez ces choses de côté.  Et aussi difficile que ce là puisse être, faites de vos faiblesses, une force.

Ce n’est pas impossible et je sais de quoi je parle.

Il faut que cette boule au ventre disparaisse, qu’on apprenne à la maîtriser.

Et on finira par y arriver.

L’apaisement qui en découle n’a pas de prix.

 

être en paix avec soi -même

 

Je vous parlais aussi de peur physique.

Celle que vous avez chaque fois que vous faites un geste.

Vous avez l’impression que votre corps va vous lâcher. Et bien, pour la plupart, c’est dans votre tête.

Mon rhumatologue ne m’a jamais déconseillé de faire du sport, juste d’apprendre à connaître mon corps et définir mes limites.

Je vous avoue que je l’ai pris pour un fou la première fois.

Dire à quelqu’un qui souffre que le sport est recommandé, j’ai eu de gros doutes.

Et il a eu raison.

Ce matin en était l’exemple parfait.

Direction mon tapis de courses, j’étais partie pour marcher 15 minutes avant de commencer mon pilâtes.

Et bien j’ai trottiné 30 minutes et je n’ai pas eu mal.

Tout était dans ma tête.

C’est aussi ce que m’a dit le chiropracteur lors de notre première séance.

Je ne suis pas un malade imaginaire, mais les douleurs persistent et s’intensifient parce que je n’ai pas tout réglé dans ma vie.

Et oui malgré tous mes conseils, moi aussi, j’ai des faiblesses, souvenez-vous, j’en parlais dans je ne suis pas Je ne suis pas wonder-woman

 

Je ne suis pas wonder woman

 

La peur est aussi nécessaire.

Elle est ce Jiminy criquet qui nous sert de raison.

C’est bien pour ça que je ne vous dis pas de la faire disparaître, mais de la gérer.

Vivre sans angoisse, être en paix avec soi-même, n’a pas de prix.

Et vous allez voir, c’est le bonheur qui vous attend.

Et vous quel est votre remède face à la peur?

savoir aller au delà de la peur

commentaires

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

19 commentaires sur “Savoir aller au delà de la peur.”

%d blogueurs aiment cette page :