le corps et l’esprit sont-ils liés?

{ font-size: 22px }
le corps et l'esprit

La phrase qui revient souvent : tant que tu as la santé, c’est le principal.

Oui, mais quelle santé ?

Équilibre psychologique, santé physique, il y a t-il une hiérarchie ?

Les deux sont souvent liés, l’effet papillon, un enchaînement de situations qui fait que souvent, on craque.

 

l'effet papillon citation

Un événement négatif entraîne souvent une dépression, ou une grande phase de déprime.

On réagit tous différemment psychologiquement parlant

Mais notre corps parle pour nous, quand on n’a pas encore accepté les faits tels qu’ils sont.

Car notre corps réagit bien souvent avant que notre esprit est accepté la situation.

On ne dort plus, on a goût à rien.

On prend du poids, on en perd sans forcément faire de régime.

C’est une réaction physiologique à notre état.

Je l’ai vécu deux fois au décès de ma mère, une taille 36 voir 34 dont j’étais fière.

Un corps de rêve pour moi, capable de rentrer dans n’importe quel vêtement, faire les soldes le dernier jour et toujours trouver quelque chose à mettre.

Cette sensation d’être idolâtrée parce que je ressemblais à ces filles de magazine, accentué par une confiance en moi.

les filles des magazines

Mais au fond, ça traduisait plus un mal-être, j’avais cessé de manger sans même m’en rendre compte.

Et c’est un sujet tabou que personne autour de moi osait aborder.

On me laissait faire mon deuil, parce que c’était plus simple pour tout le monde de penser ainsi, plus simple que de dire attention tu es en train de devenir anorexique.

Mon corps me montrait des signes que mon esprit n’avait pas accepté.

Pas de dépression, d’enfermement, j’ai une force de caractère qui fait que j’ai pu éviter ça, même si avec le temps certains de mes choix montrait bien mon traumatisme.

Je n’aime pas me plaindre, m’apitoyer sur mon sort, parler n’est pas mon fort, ni montrer mes émotions. Je vous en parlais ici.

savoir gérer ses émotions et ses sentiments

Suite à ma séparation, même si c’est moi qui l’ai voulu.

Là encore mon corps à réagit, perte de poids, je ne vais me plaindre sur ce coup là, j’ai pu retrouver un corps qui me plaisait.

Etre ce que je voulais  parce que cette fois j’étais en accord avec moi même.

La relation à mon corps je vous en parle dans Tag, mon corps et moi.

La prise de poids, je connais aussi, le stress, les médicaments, la résignation.

Ce moment où on commence à acheter la taille au-dessus parce qu’on a arrêté de se battre et que c’est plus simple comme ça.

On ne va pas se mentir, on se sent grossir, on se sent dériver, on adopte juste la politique de l’autruche.

Les soucis de santé, je connais par cœur, comme dirait une amie mon corps n’est plus côté à l’argus.

Là, il n’y a pas beaucoup de choix ,soit on prend le dessus, soit on se laisse aller.

Ce n’est pas évident quand on a l’impression que ça ne va jamais changer.

Mais est ce que pour autant se plaindre va arranger les choses ?bien sûr que non.

Fermer les yeux et les ouvrir ne vont pas faire disparaître les problèmes.

C’est à chacun d’entre nous de trouver la force et une solution, pour que tout ça ne nous pourrisse pas de l’intérieur.

se sentir mieux dans son corps

Plus on se laisse aller, plus on va être malade.

Notre esprit et notre corps vont se fragiliser et c’est le début de la spirale infernale.

Il faut savoir interpréter les signes, aussi bêtes et minimes qu’ils puissent être.

Ça va des boutons qu’on n’a jamais et qui d’un coup pullulent, les ongles qui se cassent, les cheveux qui tombent parce qu’on est stressé, triste…

L’envie de ne rien faire, cette sensation de fatigue perpétuelle.

S’écouter, c’est le principal, savoir décrocher avant qu’il ne soit trop tard.

Savoir accepter que parfois, on ne peut rien faire.

Accepter pour pouvoir avancer.

Finir un chapitre de sa vie pour pouvoir commencer un nouveau livre.

 

commencer un nouveau livre

Tous les tunnels ont une sortie, n’en doutez jamais

Et vous votre corps réagit-il avant votre esprit?

le corps et l'esprit

signature blog
Facebook Comments



6 Comments

unbrindemaman 3 mai 2018 at 20 08 27 05275

Merci pour la sincérité qui se dégage de cet article assez “intime” au final. Je suis entièrement d’accord avec toi. Le corps parfois traduit des états d’âme avant même qu’il est une réelle prise de conscience.
Au plaisir de te lire de nouveau.
EM.

Reply
Yasmine 3 mai 2018 at 20 08 36 05365

Merci, je me livre rarement. Mais pour donner de l’importance à cet article, il était nécessaire de le faire. C’est une manière pour dire qu’on est pas seul à vivre ça.

Reply
lapetiteviedelou.fr 7 mai 2018 at 0 12 23 05235

Aie j’ai l’impression de me voir…
Juillet 2017 en apprenant ma grossesse 76 kg… la veille d’accoucher 68 kg et aujourd’hui apres 3 semaines 63… les boutons, les ongles qui pete, la fatigue et même l’impatience…
Un jour j’espere ça ira mieux… On verra bien… en attendant, je me bat pour mes enfants.

bisous la miss

Reply
Yasmine 7 mai 2018 at 8 08 26 05265

Tu n’as pas eu une année facile, mais tu as tenue le coup et c’est tout à ton honneur.
Oui un jour ça finira par aller mieux, c’est ce qui faut se dire.
Bisous ma belle.

Reply
Melle Bulle 7 mai 2018 at 23 11 48 05485

Bien que nous n’ayons pas vécu les mêmes choses, je me reconnais à 200% dans cet article si personnel et sincère …
Quelle difficulté pour moi de trouver l’équilibre entre corps et esprit. Depuis 8 ans, mon coprs et mon esprit luttent … l’un contre l’autre … Cela se traduit par un passage du 38 au 48 … un cercle infernal que je n’arrive pas à briser pour le moment … j’ai encore besoin de puiser l’énergie nécessaire pour démarrer une nouvelle page et faire cohabiter corps et esprit.

Reply
Yasmine 8 mai 2018 at 9 09 16 05165

C’est compliqué de trouver l’équilibre. Le travail, la vie personnel, tant de choses qui sont facteurs de stress. Le pilâtes et le yoga, m’ont pas mal aidé.

Reply

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :