Je ne suis pas wonder-woman
Je ne suis pas wonder-woman. wonder woman afro Ces derniers jours,je suis un peu moins présente sur la blogo et pourtant, j’essaye. je continue à lire les articles des copines, mais un peu moins je l’avoue. Hellocoton ça fait un bail que je n’y suis pas allée et pourtant c’est en général le moyen pour moi au delà de facebook de suivre tout le monde. Pourquoi?

Car comme je l’ai dit plus haut, je ne suis pas wonder-woman.

  Quand les nuages commencent enfin à se dissiper, il y a autre un événement qui vient tout gâcher. Je suis en plein dans cette tourmente, des soucis familiaux qui prennent plus de place dans ma vie et dans ma tête que je ne le souhaiterais.   tristesse Même si j’essaie au maximum de m’en détacher, ils sont présents malgré tout. Je dors moins bien. Fait moins de sport, mon coach virtuel me rappelle gentiment que j’ai un retard de 5 jours sur mon programme. J’avais mal au dos ces derniers jours, je n’allais pas me torturer non plus. Et pourtant, j’ai couru quasiment 7km si vous me suivez sur instagram vous l’avez vu. Et j’en étais fière, mais surtout ça m’a fait du bien d’évacuer la tension. En général me consacrer au blog me permet de penser à autre chose. Mais je n’y arrive plus, et pourtant, j’ai encore des articles à retravailler. Et comme je l’ai déjà répété plusieurs fois. Je n’aime pas écrire pour écrire. J’aime que mes articles soient concis et clairs. Même s’ils ne sont pas toujours parfaits, mais au moins qu’ils aient un sens. Rassurez-vous la blogueuse sommeille toujours en moi. J’ai des idées plein la tête et dans mes carnets.   blogueuse C’est juste que je n’arrive pas à mettre en forme mes articles. Je les commence, mais j’ai simplement du mal à les terminer. En ce moment, je suis là reine des ébauches. Si un dictaphone connecté au cerveau existait, je suis sûre que j’en aurais écrit plusieurs. Après tout le cerveau en ébullition vous connaissez et c’est ce qui me donne aussi la force d’écrire cet article.

Et mettre par écrit que wonder-woman et moi on fait deux.

Que je ne peux pas porter toute la misère du monde sur mes épaules. Que j‘ai des faiblesses et des moments off comme tout le monde. La culpabilité de ne pas avoir écrit et de vous avoir un peu délaissé est tout d’un coup moins forte. Et je sais que vous me comprenez, après tout on est tous humains avec nos faiblesses. Je remercie du fond du cœur mes amies qui ont été présentes ces derniers jours. Je m’accroche toujours à mes projets, d’ailleurs pour mon prochain article coup de cœur de la blogosphère . J‘aimerais qu’ils soient le vôtre. Pour celles qui sont dans le groupe Astuces de blogueuses vous êtes déjà au courant. Pour les autres si ça vous dit, vous pouvez m’envoyer un ou deux articles que vous avez aimez ainsi que votre blog pour que je puisse citer la source. Et pour celles qui découvrent le principe, je vous laisse le découvrir ici. En attendant j‘essaie de me reposer et les téléfilms de la 1 et 2 sont parfait pour ça. Ainsi qu’une bonne dose de dessin animé. Et pour finir comme si émotionnellement, je n’étais pas assez tendue comme ça. J’ai décidé de réduire ma consommation de tabac #moissanstabac. Je vapote, mais je pense que je me suis surestimé pour l’instant sur la réduction du nombre de cigarettes.

Après tout je suis peut-être réellement wonder-woman.

wonder-woman

En tout cas merci les mini magnum, coup de mou va forcément avec gourmandise. À bientôt avec plus d’énergie.   Je ne suis pas wonder woman
commentaires