Cette année je, Tag

Cette semaine je #20 : réalise

Cette semaine Agoaye nous propose le mot réalise.

Je réalise pour commencer que je suis à la bourre, que j’ai écrit sur le sujet précédent mais que je n’ai pas publié il est encore en attente de relecture. Il faut dire que ces derniers jours ont été éprouvant d’un point de vue personnel et j’ai délaissé le blog.

Trop fatiguée nerveusement pour écrire.

Regain d’énergie et retour sur le blog et aussi sur ceux des autres.

Et je réalise que la fête des mères c’est bientôt, des DIY partout, des idées cadeaux.

Je réalise aussi que personne ne parle de celles et ceux qui n’ont plus de mère.

Avec une amie, on l’appelait la journée des sans mamans, on se faisait notre fête des mères. On célébrait à notre manière celle qui n’était plus dans nos vies.

Je réalise qu’il est difficile pour certaines personnes d’aborder le deuil, tout comme il l’a été pour moi. Non pas à cause de la douleur au premier abord mais à cause du regard des autres cette gêne dans leur regard, peine ou pitié difficile de faire la différence.

Et pourtant je le vie beaucoup mieux qu’avant parce que le temps à fait son effet aussi.

Je la souhaite toujours à mes tantes qui ont été là pour moi.

Je la souhaite silencieusement à ma mère.

Cette fête parait peut-être anodine comparé aux anniversaires ou Noël et pourtant je me rappelle que les premières années, elle était la plus douloureuse. Car que vous le vouliez ou non, il y a toujours quelqu’un ou quelque chose pour vous la rappeler et le marketing qu’il y a autour n’aide pas.

Et pourtant je ne suis pas en colère ni dans la critique, la vie est ainsi faite.

love your mom

 

 

ma vie mes humeurs signature Rendez-vous sur Hellocoton !
Loading Likes...

un petit mot

6 thoughts on “Cette semaine je #20 : réalise

  1. C’est vrai que toutes ces fêtes (fêtes des mères, des pères, ou des grands-mères) sont délicates. Elles ravivent en quelque sorte le manque qu’on peut ressentir face à l’absence d’un être cher. Le marketing qu’il y a autour de ces fêtes peut faire beaucoup de mal.
    Il n’y a aucun mot pour atténuer la peine…
    Prend soin de toi ❤

  2. Idem, pas de maman mais ça c’est pas ce qui m’embête le plus, j’ai appris à faire sans. Ce qui m’embête c’est que ma fille risque sûrement de me demander ce que je compte faire comme cadeau pour la fête des mamans. Elle sait qu’elle n’est plus de ce monde, mais du haut de ses 4 ans, la réalité et la compréhension des choses ne sont pas assimilés pareil. A voir… Bel article en tout cas.

  3. ❤❤❤
    Ohhh il y a des fêtes plus délicates que d’autres. Il ‘y a pas de mots 😔😔
    J’ai encore une maman mais plus de papa donc je ne peux que comprendre différemment.
    Cette situation, je la vivrais dans quelques semaines malheureusement.
    Douces pensées ❤

Un petit mot