je jette le négatif : Cette semaine#8

Cette semaine on jette pour le défi Agoaye.

C’est quoi jeter?  Ça peut être tellement de choses.

Je vais aborder deux sujets le côté émotionnel et matériel et les deux ne sont pas incompatible. Souvent on jette des objets auxquels on est attachés pourtant c’est nécessaire.

Marie Kondo vous le dira, il faut savoir se séparer des objets . J’ai commencé le livre, mais j’avoue, je ne suis pas arrivée à le terminer.

Pour l’émotionnel je jette :

 

  • L’espoir d’une réconciliation avec ma cousine, pourtant à l’instant T, j’ai envie de lui dire que pour pinterest on était visionnaire, aujourd’hui c’est une source pour mon blog. Et surtout le réseau à avoir, tout le monde jure par Pinterest, d’ailleurs si tu ne l’as pas , tu es quasiment has beeen. Je te laisse lire pinterest source de trafic  pour te faire une idée.
  • Je jette l’envie de partager des petites choses qui nous faisaient rire.
  • Toute pensée négative, un jour tout change, et la roue tourne. Je vais être honnête , j’essaye de me tourner vers les pensées positives, de visualiser, mais j’ai encore du mal.
  •  On dit qu’il ne faut pas vivre dans le passé, alors je n’en garde  les meilleurs souvenirs. Aux oubliettes les actions qui ont blessés.
  • Je continue à me défaire de toutes les personnes nocives. Celles qui nous pompent notre énergie avec leurs malheurs.

En gros je jette le mauvais pour ne garder que le meilleur.

jeter

Pour le matériel ,je jette aussi.

 

Je suis en arrêt foutu sciatique, alors ça aide.

  • Je jette, et je donne les vêtements dont je n’ai plus besoin ( vous retrouverez mon tri sur mon page facebook)
  • Les bibelots au fond du placard qui prennent la poussière.
  • Les médicaments périmés je les rapporte à la pharmacie.
  •  Les aliments périmés, et commence à faire mon organisation anti-gaspillage. Une liste avec la date de péremption sur mon frigo, ça aide beaucoup.
  • Dans la cuisine, tous les accessoires dont on dit: ça pourra servir un jour, mais qu’en réalité on a jamais utilisé, voir même oublié.

Je jette, parce que je trie au fond de mon coeur.

C’est ce dont je vous parlais quand je disais que les deux n’étaient pas incompatibles.

Souvent on est attaché à un objet par l’affectif, par un souvenir, s’en séparer est un pas pour aller vers l’avant.

Et ce n’est pas parce que vous avez jeter le cadeau dégueulasse de mamie, de tonton du frère ou autre que la foudre va vous tomber dessus.

On a tous ce genre de cadeau , au fond du placard qu’on a peur de jeter pour ne pas blesser. Mais à un moment , il y a le coeur et la raison.

Et la raison dis au revoir.

Etes vous du genre à jeter ou à garder ?

 

 

je jette le négatif, le superflus pour être mieux

 

 

 

commentaires