Cette semaine, je te pardonne maman. Ce que je n'ai pas pu te dire avant qu'il ne soit tard.
Un écrit, un défi, cette semaine

Cette semaine #6: pardonne

Cette année je...

 

En ce début de mois février , pardonne est le mot proposé par  Agoaye

J’avais déjà écrit sur le sujet grâce d’ailleurs à un autre défi .

Je relis mon texte, et le mot pardonne a toujours autant de sens, car pardonner m’a permis d’avancer.

Et malgré mes erreurs, je suis fière de ce que je suis devenue.

 

savoir pardonner

 

 

Alors voilà, je pardonne:

 

16 ans ont passés, 16 ans où j’ai appris à guérir mes blessures.

Je veux te dire que la culpabilité a fini par disparaître.

Que je t’ai pardonné, que je me suis pardonnée.

Que la colère et l’amertume ne sont plus.

Que j’ai grandis, que je vis, je ne survis plus.

Qu’ils restent encore certainement des traces, des choses enfouies au fond de moi.

Qui un jour finirons par se dissoudre.

Que j’arrive à rire de mes souvenirs et non plus en pleurer.

Que j’arrive à vivre les dates clés sans avoir le cœur serré et ne plus m’en vouloir.

J’arrive à profiter, j’arrive à transformer ma peine, il n’y a pas de mots pour le définir, juste que je suis sereine.

Tu me manques, mais pourtant j’ai toujours l’impression que tu es là quand j’en ai besoin.

Il se dit que chaque personne est un ange pour quelqu’un, tu es mon ange.

 

Cette semaine, je te pardonne maman. Ce que je n'ai pas pu te dire avant qu'il ne soit tard.

 

signature blog
commentaires
0

16 Comments

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :