l'envers des choses, nouvelle

L’envers des choses : Lui

il pense

 

Lui.

 

Il est assis à sa terrasse, celle qu’il affectionne tant, celle où il se sent paisible après avoir pris les transports et une dure journée de travail.

Il aime observer les passants, observer ses voisins de tables. Écouter discrètement leurs conversations, c’est fou ce que l’on peut entendre.

La plupart du temps ce sont des histoires de cœur, une fille s’est fait quitter et ne comprend pas pourquoi.

Le mec est un connard et deux minutes après c’est l’homme de sa vie.

Les histoires de travail, le collègue casse-pied, celui qui pu, le patron tyrannique , l’avancement qui n’arrive jamais, c’est fou quand même à quel point les gens se plaignent.

Il entend rarement des moments de bonheur ,à croire que le monde ne tourne qu’autour de mauvaises nouvelles.

Pour ça il y a la télé, il y a longtemps qu’il ne la regarde plus, il écoute la radio de temps en temps c’est moins déprimant, le moscato show en poadcast c’est son rayon de soleil.

La manipulation des médias, il en a ras le bol, il a l’impression que la télé s’est transformée en voici, paris match et consœurs.

Les journalistes ne sont plus en quête de la vérité mais du prochain scoop , ils s’en foutent de savoir l’impact que ça aura tant que ça fait de l’audience.

Ils se retrouvent en concurrence avec Twitter , facebook… comment rivaliser ? Pas le temps de vérifier si l’information est bonne,il faut juste la relayer.

C’est pour fuir toutes ces conneries qu’il s’installe sur cette terrasse autant de fois qu’il le peut.

Il laisse son esprit vagabonder,il s’imagine répondre aux diverses conversations qu’il entend et ça le fait sourire.

Mais c’est aussi ici qu’il pense à elle , il ne connaît pas son nom, il la voit tous les jours sur le quai de la gare.

 Il lui dit bonjour, fait une partie du trajet avec elle mais n’ose pas lui parler .

 

Il fait et refait l’histoire dans sa tête encore et encore.

Ça à l’air si simple, il va lui dire bonjour, se présenter, lui demander son prénom.

La  discussion s’installe, il lui propose d’aller boire un café un de ces jours, elle répond pourquoi pas.

A force de se voir dans le train, elle fini par lui fixer un rendez vous pour le café, ils s’échangent leurs numéros.

S’envoient des messages pour fixer le jour, et puis comme ce n’est pas tout de suite ils continuent à communiquer par textos.

Le jour J arrive enfin, ils passent un très bon moment ensemble .

Ils rient , parlent de tout et de rien, et décide de se revoir.

Mais ça c’est dans son rêve, assis à cette terrasse, parce qu’en réalité, il n’ose pas aller lui parler , il se contente de lui sourire et de lui dire bonjour.

Il ne s’imagine pas une seconde qu’il pourrait lui plaire, qu’elle pourrait avoir besoin de ce contact.

Lui ne sait pas qu’elle est malheureuse.

 

Il ne sait pas qu’elle est en train de remettre de se remettre en question , qu’elle aurait besoin de lui pour  donner un nouveau souffle à sa vie.

Sa vie qu’elle essaye de changer, d’améliorer.

Il n’a pas confiance en lui, il ignore qu’un jour il pourrait être utile à quelqu’un, qu’il pourrait vivre une grande histoire d’amour ailleurs que dans sa tête.

Retour au monde réel,il rit en entendant une conversation,en regardant une femme marcher habillée élégamment mais souffrant dans ses talons.

Pourquoi les femmes s’ infligent-elles tant de souffrance ?

Le temps s’est écoulé et il décide de rentrer.

L’espace d’un moment il a repoussé l’ instant où il va franchir la porte de son appartement et retrouver cet espace vide qui lui rappelle sa solitude.

Celui où il ne pense pas à la fille.

Il ne veut pas penser à elle ici, se dire qu’elle est là tout près mais qu’il ne peut pas l’atteindre, il ne peut pas la prendre dans ses bras, qu’il va encore se coucher dans son lit froid de solitude.

 

l'envers des choses, nouvelle

 

Enregistrer

Enregistrer

signature blog
commentaires
0 comments
  1. […] Histoire#2: Lui […]

  2. Un récit simple, apaisant et mélancolique, et bien des gens peuvent s’identifier à ce personnage, moi la première !

    1. Je ne voulais pas forcément écrire une autre histoire, mais en observant et en écoutant, je me suis dit pourquoi pas. Un peu de vécu, de la simplicité et oui ça donne un personnage que l’on connaît ou une situation qu’on a vécu.

Un petit mot

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.