divers

La cause noire,le nouveau militantisme ?

La cause noire,le nouveau militantisme.

En écrivant cet article, je cherche encore la direction que je vais réellement lui donner. Tant de choses à dire. Et en même temps, je ne veux pas m’énerver.

Je risque probablement de choquer certaines personnes, paraître dure. Ou encore incompréhensible.

Après tout, c’est le but d’un coup de gueule.

Coup de gueule contre quoi ? Ce besoin de toujours se victimiser. D’être contre tout. De faire semblant d’être un militant pour la cause noire.

De foncer tête baissée à partir d’une publication sans chercher ce qu’il y a derrière.

A toujours s’indigner pour un oui ou pour non.

Et facebook est l’endroit idéal pour ça. C’est une des raisons pour laquelle, je ne regarde pas les vidéos ou les articles qui y sont postés.

C’est du même niveau que les journaux à scandale. Un titre accrocheur pour faire la polémique et la plupart du temps, non seulement les infos sont fausses. Et les gens ne prennent pas la peine de lire ou de se renseigner. Ils crient au scandale sans savoir pourquoi.

Je reviens au sujet qui m’énerve. Je pense que la plupart d’entre vous ont entendu parler de la pub dove.

dove publicité cause noire

C’est parti pour un débat sur la cause noire. Un vrai scandale, comment on est traité ? Bref, je vous en passe. Dove était bon pour la potence.

Tout ça à partir d’une image. Si les personnes avaient regardé la pub entièrement, ils auraient vu que tout le monde était représenté. La noire passe avant la blanche. Coup de pub ? Est-ce vraiment du racisme ? La question n’est même pas là en ce qui me concerne.

Par contre personne n’a pas parlé de l’interview de Lola Ogunyemi. 

“Je suis forte, je suis belle”.

Le mannequin de cette pub.  Car son point de vue qui détruit tout ce contre quoi la communauté FB s’est insurgé n’intéresse personne.

Oui Dove à enlever sa pub suite à cette polémique et je trouve ça bien dommage.

Sachant que c’est une des rares marques à avoir fait des pubs avec toutes les femmes. Quelles que soient leur corpulence ou la couleur de leur peau.

Je ne suis pas une pro Dove. Je n’aime pas juste pas qu’on parle pour rien.

J’en ai tout simplement marre de ces personnes qui du jour au lendemain se déclarent militants pour la cause noire. Militant en carton, je dirais. Les groupes pullulent, ça devient pire que le féminisme ou le vegan.

Attention, je n’ai rien contre les féministes ou les vegan. Chacun défend sa cause et tant que ça ne va pas dans les extrêmes, ça ne me dérange pas.

Les nouveaux blacks panthers sont nés. Martin Luther King est trop doux.

 

black power cause

 

 J’ai d’ailleurs lu le livre. Ne pas juger sans savoir.

Le livre m’a plu, même si c’est une mouvance à laquelle je n’aurais pas adhéré, mais je les comprends. Le contexte, la politique. Ils avaient leurs raisons.

Qu’on aime ou qu’on n’aime pas. Ils étaient de vrais militants, ils luttaient. Ne se contentait pas de se faire passer pour des victimes.

Et pour moi, c’est de ça dont il s’agit. Uniquement se plaindre, pousser un coup de gueule inutile derrière son écran. Tout le monde est contre nous, pour ça pas de problème.

Geindre et défendre sont deux choses différentes. À ces personnes, j’ai envie de dire.

Bougez-vous !

Inscrivez-vous dans une association, rendez vous utile. Défendez votre cause ailleurs que sur Facebook.

Pourquoi ce besoin constant de revendiquer son origine ? 

C’est mon avis et il est discutable certes.

Mais pour moi toujours dire, je suis noire et je suis fière. C’est donner de l’importance à des choses qui n’en valent pas la peine. Oui je suis noire, comme mon voisin est un Arabe ou un chinois ou un blanc. Est ce que je suis pour autant différente.?

Non, je suis une personne comme une autre. Avec sa culture, son histoire, ses racines dont je parle ici.
Je ne dis pas qu’il faut renier ce qu’on est, c’est important de connaître son histoire.

Pour nous, nos enfants, pour la partager.

Ces coups de gueule inutile, vont finir par tuer le militantisme.

Et ceux pour quoi nos prédécesseurs se sont battus. Et je parle pour toutes les causes.

Que pensez-vous des militants ?

ma vie mes humeurs signature
Loading Likes...

un petit mot

14 thoughts on “La cause noire,le nouveau militantisme ?

  1. Les militants, ça ne me gêne pas tant qu’ils ne sont pas agressifs et tant qu’ils n’annihilent pas un discours différent sans chercher à comprendre. Je l’ai surtout vu pendant la campagne pour les élections, un truc de ouf !!!! Je me faisais insulter par certains partisans, du coup je ripostais par la pareille (et je leur corrigeais les fautes d’orthographe, petit bonus compte double) !

  2. Heu en même temps pour faire une bonne polémique il vaut mieux ne pas se renseigner et crier fort 😂
    Plus sérieusement nous avons effectivement du travail à faire afin de poursuivre le travail de nos prédécesseurs. Cependant faire du bruit pour rien n’est profitable à personne. Il faudrait aussi arrêter de crier au racisme tout le temps ça en devient fatigant (surtout quand ce n’est pas le cas).
    Sympa ton article

    1. Merci . Pareil, je commence à être fatiguée de tout ça. Parler pour ne rien dire c’est juste pathétique. Et ça ne valorise en riant ce qui a été accompli jusqu’à la.

  3. Coucou Yasmine, je partage totalement ton point de vue. Avant d’être noire, je suis avant tout un être humain et cette pub Dove n’a rien de raciste ou d’offusquant. Toutes ces polémiques maintiennent la communauté “noire” en position de victimes, or ça nous dessert. Comme tu le dis si bien, faire quelque chose de constructif comme être impliqué dans une association est plus intelligent que vociférer sur FB. En ce qui me concerne, je ne lis pas et ne relais pas ce type d’information. Passe un bon dimanche. Bises

    1. Ça me faite plaisir que tu me comprennes. J’ai parlé de la cause noire mais ça s’applique à tellement d’autres cas. Crier et ne pas agir. Ça me fait plus honte qu’autre chose.
      Bon dimanche bises

      1. Parce que tu as raison 😉 Et comme tu le soulignes, cela s’applique à beaucoup d’autres domaines. A croire que c’est une façon d’avouer un certain sentiment d’impuissance. J’ai adopter comme ligne de conduite de me taire ou du moins éviter de trop parler, quand je ne peux agir. Cela ne veut pas dire que je suis indifférente, juste que tant que je ne peux rien faire de constructif, je préfère mettre mon énergie ailleurs. A bientôt ma belle !

  4. Ha ben je suis totalement passée à côté de cette polémique!! Le problème avec les réseaux sociaux, c’est qu’ils donnent une certaine visibilité à tout le monde, sauf que tout le monde n’est pas réfléchi, engagé ou bienveillant. Parfois, les gens déversent leur truc sans réfléchir plus que ça, sans se rendre compte que les mots ont un pouvoir. Et des réactions comme ça peuvent vraiment desservir une cause, malheureusement. (comme les vegans, dont je fais partie, qui sont agressifs : c’est contre-productif). Bravo pour cet article très intéressant.

    1. Merci, je suis d’accord. La polémique est tellement plus intéressante. Je ne suis pas vegan, mais je te comprends. Entre les extrémistes, ceux qui se déclarent vegan par effet de mode et non pas par conviction, ça ne doit pas être facile. Surtout que la plupart des gens oublient que ça ne s’arrête pas à arrêter de manger de la viande. A croire que les réseaux sociaux empêchent de réfléchir 😀

Un petit mot