divers

Rencontres internet #2

Hello, je reviens avec le tome 2 des rencontres internet.

Pour mieux comprendre je vous laisse lire lepremier les rencontres internet #1

Le moment est enfin arrivé où on se décide à se lancer.

Là on se rend compte que c’est le parcours du combattant, fiche de renseignement ( à croire qu’on passe un entretien pour la CIA). Description,  poids, taille, intérêt, ce qu’on mange,  tolérance à la fumée, est ce qu’on boit, manque juste la question: est ce que tute drogues ? Passé tout ça, on est déjà claqué, mais on tient bon, allez c’est pour la bonne cause.

 Ça y est on est connecté, avec la petite photo qui va bien, la chasse est ouverte. J’utilise le mot chasse,  car soyons clair ce n’est rien d’autre!
Au début tu cartonnes, que de visites, charmes et autres, après avoir autant souffert pour t’inscrire, ton ego remonte.
Les discussions commencent et là c’est le drame! Entre se faire siffler et le “tu es bonne”, il n’y a pas beaucoup de différences au fond entre le net et la réalité.

Que la fête commence!

on discute, on essaie de se connaître, les loisirs, les sorties, notre dernière relation, jusque là tout à l’air normal.

Puis au bout de 10 minutes de discussion quasi stérile ( la pluie et  le beau temps, ça va 5 minutes, n’est-ce pas messieurs?), on passe à la photo, ben oui, celle qu’on met ne suffit jamais voyons! Est-ce que tu peux te décrire?…..La on commence à sentir que la discussion va basculer.

Et malheureusement, dans la plupart des cas on se rend vite compte, que ces chers messieurs, cherche un plan cul, ou une pute gratuite ( je suis crue, mais c’est le ras le bol qui parle).
Dans les cas où ça ne se passe pas trop mal, il y a LA rencontre, feeling , pas feeling, timidité, gêne….On décide de se revoir, ça a plutôt bien accroché  (ça c’est dans le meilleur des cas).

Il y a aussi le petit moment cocasse ou te rends compte qu’il y a erreur sur la personne, pourquoi mettre une photo qui date du siècle dernier? ( ce qui doit être valable autant pour les femmes que pour les hommes)

rencontre internet

Mais il y a aussi LA rencontre, où tu comprends très vite que sa seule idée c’est de te sauter dessus, mais ou est passé ce gentleman qui faisait semblant de s’intéresser à ma vie?

C’est là que je dis STOP!!! Arrêtez messieurs de faire semblant de s’intéresser à nos vies, si vous ne cherchez que du sexe DITES LE! Nous ne sommes pas toutes des petites choses fragiles, qu’il faut appâter, nous aussi parfois on ne veut que du sexe.

Comprenez que c’est bien pire de laisser l’espoir qu’une histoire et possible, pour nous jeter après, ou ne plus répondre au téléphone, nous sortir une phrase sortie du guide, que de dire la vérité.
Personne ne va venir vous traquer avec un fusil à pompe.
Il y en aurait encore des choses à dire, mais je ne veux pas généraliser et tombé dans” tous les mecs sont des salauds”.
Gardons espoir, il doit bien y avoir derrière son ordinateur,un homme bien pour chacune d’entre nous ( je dois vraiment arrêter de regarder le film de la 6 🙂 )

 

et-noubliez-pasde-tomber amoureux

ma vie mes humeurs

 

Enregistrer

Enregistrer

ma vie mes humeurs signature
Loading Likes...

un petit mot

0 thoughts on “Rencontres internet #2

  1. Je crois que ce qui m’a toujours retenue d’oser les sites de rencontres, c’est (outre la peur) le fait de tomber sur des mecs qui ne chercheront qu’un plan cul (appelons un chat un chat) et rien d’autre. Pourtant, j’ai une amie qui a rencontré son chéri sur internet, et ils filent le parfait amour depuis huit ans déjà. Après, en période d’espoir et de positivisme, j’ai aussi envie de croire qu’il est possible de rencontrer un mec bien 🙂 Et comme je dis toujours: y croire c’est déjà se donner une chance que ça arrive 😉
    Bonne journée !

    1. Ça existe, j’ai une amie aussi qui a rencontré son mari comme ça, et 3 enfants maintenant, mais c’était au début des sites de rencontres, quand les plan culs n’étaient pas pas encore “à la mode”. Tu as raison on y croit ☺

      1. Joli exemple de rencontre par internet qui fonctionne 🙂 C’est vrai qu’avant, les gens étaient plus à la recherche de rencontre sérieuse sur les sites, maintenant les mentalités ont évolué, mais pas forcément en bien… Mais oui, on y croit, il faut 🙂

  2. Je suis d’avis partagé sur la question .
    Étant donné que es hommes – et aussi les femmes d’ailleurs – veulent tout : à la fois la “love affair” et le “plan Q” 😐, pensant qu’il sera toujours temps de choisir .”avec qui on fera quoi”…
    D’où les problèmes…
    Bon week-end en tous cas !

  3. Je suis d’avis partagé sur la question .
    Étant donné que es hommes – et aussi les femmes d’ailleurs – veulent tout : à la fois la “love affair” et le “plan Q” 😐, pensant qu’il sera toujours temps de choisir .”avec qui on fera quoi”…
    D’où les problèmes…
    Bon week-end en tous cas !

  4. Ce problème des plans Q et des hommes qui cachent leur jeu, ça fait longtemps que c’est comme ça, et ce n’est pas près de changer malheureusement. Dernièrement, une femme que je connais a fait une rencontre grâce à un site très connu. Cela faisait environ 2 semaines qu’elle entretenait une discussion avec un homme, qui semblait parfait. Il propose finalement un week-end, en “amoureux” (et surtout pour un peu beaucoup de fesses). Comme elle était en manque (faut dire ce qui est malheureusement), elle n’a pas dit non à un week-end de jambes en l’air. Pensant surtout que c’était du sérieux. Ben le lundi matin, le mec a mis sa valise devant la porte et lui a dit de se casser. Point final. Super la relation sérieuse, avec un homme considéré comme “charmant”.
    Ce qu’il faut se dire, même si c’est dur parfois, c’est de ne pas être naïve et imposer ses choix, dire non au sexe dès le premier soir (même après 3 semaines de discussions virtuelles). Beaucoup sont faussées justement par la barrière de l’écran. Le IRL révèle plus de vérités souvent. J’ai connu des “mecs se proclamant sérieux”, qui me proposaient un plan cul à 3 au bout d’une semaine ; les mecs qui oublient de préciser que leur credo “c’est les potes avant tout”.
    Par chance, il existe de vraies histoires qui finissent bien.

    1. Et il y a ceux qui te vendent du rêve. J’ai une amie qui a discuté 3 mois avec un mec, des heures au téléphone avant de le voir, lui parler de la distance, après avoir fait 500km pour le rencontrer passé un week-end jambes en l’air, le mec lui sort : la distance c’est pas possible. Autant être honnête dès le départ, on est assez grande pour dis oui ou non, inutile de mentir.

  5. Ce problème des plans Q et des hommes qui cachent leur jeu, ça fait longtemps que c’est comme ça, et ce n’est pas près de changer malheureusement. Dernièrement, une femme que je connais a fait une rencontre grâce à un site très connu. Cela faisait environ 2 semaines qu’elle entretenait une discussion avec un homme, qui semblait parfait. Il propose finalement un week-end, en “amoureux” (et surtout pour un peu beaucoup de fesses). Comme elle était en manque (faut dire ce qui est malheureusement), elle n’a pas dit non à un week-end de jambes en l’air. Pensant surtout que c’était du sérieux. Ben le lundi matin, le mec a mis sa valise devant la porte et lui a dit de se casser. Point final. Super la relation sérieuse, avec un homme considéré comme “charmant”.
    Ce qu’il faut se dire, même si c’est dur parfois, c’est de ne pas être naïve et imposer ses choix, dire non au sexe dès le premier soir (même après 3 semaines de discussions virtuelles). Beaucoup sont faussées justement par la barrière de l’écran. Le IRL révèle plus de vérités souvent. J’ai connu des “mecs se proclamant sérieux”, qui me proposaient un plan cul à 3 au bout d’une semaine ; les mecs qui oublient de préciser que leur credo “c’est les potes avant tout”.
    Par chance, il existe de vraies histoires qui finissent bien.

    1. Et il y a ceux qui te vendent du rêve. J’ai une amie qui a discuté 3 mois avec un mec, des heures au téléphone avant de le voir, lui parler de la distance, après avoir fait 500km pour le rencontrer passé un week-end jambes en l’air, le mec lui sort : la distance c’est pas possible. Autant être honnête dès le départ, on est assez grande pour dis oui ou non, inutile de mentir.

Un petit mot