divers

Derrière les portes

Derrière les portes qu’est ce qui ce cache?

Nos portes de placards certains sont les rois de l’organisation tout est bien ordonné, les vêtements bien rangés, bien alignés.

De magnifique vaisselier où tout est assorti.

D’autres il y a juste le bazar  bien caché.

Oui derrière les portes il peut tout y avoir.

Derrière  les portes des appartements tout peut se passer.

Un enfant qui se fait maltraiter, une femme qui est battue.

Derrière les portes il y a la solitude, la tristesse.

Derrière les portes il y a tout ce qu’on ne dit pas, tout ce que les autres ne savent pas.

Derrière les portes il y a tout se qu’on cache, tout ce qu’on a honte de dire.

Derrière les portes il y a le secret, celui qui est souvent néfaste, il n’y a qu’à regarder les derniers évènements pour s’en rendre compte.

Quand la porte se ferme, on se retrouve avec nous même, il n’est pas toujours évident de parler, de faire face à nos problèmes, on se laisse submerger par l’amertume.

D’où l’importance d’être bien entouré pour que derrière les portes se soit le sourire et la joie qui prennent le dessus.

 

derrière une porte

 

 

Enregistrer

ma vie mes humeurs signature
Loading Likes...

un petit mot

0 thoughts on “Derrière les portes

  1. Une fois que la porte est fermée…
    Il ne faut pas non plus vivre avec des œillères. Il y a des choses qui se voient, qui s’entendent. On peut ne pas savoir ce qu’il se passe chez les autres, mais les ignorer signifie justement qu’on ne veut pas y être mêler. Pourtant, bien des personnes, jeunes et moins jeunes, auraient pu avoir une vie plus agréable si la famille, les amis, les voisins, les services sociaux… avaient fait leur devoir de citoyens.
    Pour ma part, je fais tout pour que ça se passe bien chez moi car comme on dit : “Balayer devant sa porte” avant de critiquer les autres. Ça ne m’empêche pas d’être mi-curieuse, mi-inquiète quand il y a des haussements de tons chez les voisins.
    Bonne journée à toi !

    1. Il y a malheureusement tellement choses que l’on taie, ou fait semblant de ne pas voir parce que ça arrange. Pourtant la douleur est là, et ne pars pas. C’est ma manière de pousser un coup de gueule. Bises

Un petit mot